Nantes : la grue jaune à nouveau occupée par un père retranché

Ce contenu n'est plus disponible

10 mois après Serge Charnay, la grue jaune est occupée depuis ce matin par un père. Nicolas Moreno s'était déjà illustré en février en occupant pendant quelques heures lui aussi la grue titan grise à côté du hangar à bananes. Les images de Fred Grunchec.

Par Xavier Collombier

"Indigné"

Nicolas Moreno est entré en guerre tôt ce matin contre la "monoparentalité" en escaladant la dorénavant emblématique grue jaune du parc de la nef aux machines sur l'ancien chantier naval. Il veut y passer "une ou deux nuits" a-t-il expliqué par téléphone au journaliste de l'AFP.
"L'égalité c'est la résidence alternée" est le slogan de Nicolas Moreno accroché à la grue jaune. / © Frank Perry / AFP
"L'égalité c'est la résidence alternée" est le slogan de Nicolas Moreno accroché à la grue jaune. / © Frank Perry / AFP


Qui est Nicolas Moreno ?

L'homme est séparé de sa compagne et de ses deux garçons. Il vit dans l'Ain, la mère de ses enfants qui en a la garde habite elle dans les Landes. Nicolas Moreno réclame une garde alternée. En septembre dernier un amendement sur ce système de garde voté par le sénat a été rejeté par la commission des lois de l'Assemblée nationale.
En février dernier par solidarité avec Serge Charnay qui occupait cette même grue jaune, Nicolas Charnay avait escaladé la grue titan grise. Il en était descendu après quelques heures en criant "Pour tous les papas qui aiment leurs enfants."
Nicolas Moreno descende de la grue Titan grise à Nantes / © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Nicolas Moreno descende de la grue Titan grise à Nantes / © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Eau et pesticides : la situation des Pays de la Loire

Les + Lus