Guenon, Hitler, cours Fourest et le "merci" de Meilhon, ces mots ligériens de 2013 qu'on voudrait oublier

Publié le Mis à jour le
Écrit par XC, CT, FB
Des mots révélateurs d'une année de tension.
Des mots révélateurs d'une année de tension. © MAXPPP

Notre région aura été le théâtre de dérapages et autres mots qu'on souhaiterait ne plus entendre.

Merci

Le président : "Mr Meilhon levez vous s'il vous plaît, à l'ensemble portant sur la culpabilité, la réponse est oui à 6 voix au moins. La Cour le condamne à la réclusion à perpétuité, assortie de 22 ans de sûreté et par délibération spéciale en vue d'une éventuelle révision de sûreté à l'issue de la détention."
Tony Meilhon :

Merci."


 

Après 3 heures de délibération,  le 05 juin 2013, la Cour d'assises de la Loire-Atlantique a reconnu Tony Meilhon coupable et l'a condamné à la prison à perpétuité, assortie d'une période incompressible de 22 ans, avec en plus par délibération spéciale une révision de sûreté à l'issue de la détention. Tony Meilhon est condamné par la Cour d'assises de la Loire-Atlantique pour le meurtre et le démembrement du corps de Laëtitia Perrais le 19 janvier 2011.

C'est pour qui la banane ?


Angers, vendredi 25 octobre. Une centaine de personnes devant le Palais de justice pour demander la démission de Christiane Taubira en scandant haut et fort "dictature socialiste". La Garde des Sceaux a l'habitude de tel comité d'accueil depuis de nombreux mois, malgré le vote et la promulgation de la Loi.
Depuis les dérapages d'une dorénavant ex-candidate aux municipales du Front National devant les caméras d'Envoyé Spécial, les insultes racistes deviendraient-elle une habitude ?
Nos confrères d'Angers mag info racontent

L’inadmissible est arrivé avec une adolescente qui, du haut de ses 12 ans brandissait une peau de banane à l’attention de la ministre en criant : " une banane pour la guenon ". Même les CRS qui assuraient le cordon de sécurité n’en sont pas revenus. "Des propos passibles d’une interpellation pour injure à un ministre en exercice ", commentait l’un d’eux.

 

Cours Fourest cours

14 avril, Nantes. Des appels sur Twitter.

Après son voyage à Nantes l'essayiste féministe publie une tribune dans le Huffingtonpost. "ils poussent le harcèlement jusqu'à me poursuivre dans la gare à deux cents, à l'aller comme au retour, en allant jusqu'au contact des CRS, jusqu'à bloquer le train pendant 40 minutes... Avant de faire tourner des consignes pour m'attendre de pied ferme à l'arrivée, à renfort de plus de 300 militants surexcités brandissant des drapeaux français, les insignes des Chouans ou du Bloc identitaire, sous la houlette d'un prêtre en soutane déchaîné, au point que 20 cars de CRS ont dû faire barrage et m'exfiltrer pour protéger mon intégrité physique.... c'est un peu, comment dire, "too much"."
 


La journaliste conclut en appelant à un sursaut républicain en particulier de la part de la droite parlementaire, bien trop timide selon elle pour condamner les extrémistes quand ils se revendiquent comme catholiques.

On ne peut pas prétendre défendre les valeurs d'égalité et de laïcité uniquement quand elles sont mise à mal par l'intégrisme musulman et fermer à ce point les yeux sur les excès de l'intégrisme catholique. L'égalité et la laïcité ne doivent pas être des zones de clivages exacerbés mais des ères de consensus. L'occasion d'un front républicain, uni contre l'extrémisme et tous les intégrismes qui minent notre société."
 

Hitler .....

Cholet, 21 juillet. Les gens du voyage ont installé 150 caravanes environ dimanche soir sur un terrain agricole, à proximité du stade de la Treille. Gilles Bourdouleix aurait parlementé durant une heure avec les membres de la mission évangélique. Excédé par les saluts nazis et les accusations de racisme des gens du voyage, le député-maire, provocant à son tour, aurait indiqué, nos confrères du Courrier de l'Ouest sont affirmatifs ...

"Comme quoi Hitler n'en a peut être pas tué assez, hein "




Yves Gambert, le procureur, a  fait délivrer fin décembre à Gilles Bourdouleix une citation à comparaître devant le Tribunal Correctionnel d'Angers pour "apologie de crime contre l'humanité",  mais aussi "injure et diffamation" à la suite de la plainte déposée par le directeur du Courrier de l'Ouest et le journaliste qui était présent ce 21 juillet.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.