Il a un air de jeune homme bien mis : "Je suis Mayennais..., c'est à dire pas toujours drôle, mais consciencieux, honnête et travailleur..." et pratique volontiers un humour féroce, il se porte candidat à la mairie de Laval sous la flamme du Front National 

Une cravate de soie bleue pâle, plutôt bleu de France que bleu marine ! L’homme a de l’humour et la répartie facile.

Je ne suis pas encarté au Front National ! Le secrétaire du Front National, de La Morinière avait proposé une liste commune sollicitant UDI et UMP… Mais Mme Samia Soultani-Vigneron a dit vouloir pouvoir continuer de se regarder dans le miroir… on va lui en offrir un !


Et c'est ainsi qu'est née la liste Laval mieux vivre. Le ton est donné. Ce journaliste qui a longtemps travaillé aux côtés de François d'Aubert à la mairie de Laval a le verbe facile et cinglant. Même s’il avoue ne pas être à l’aise avec les conventions sociales. Il se définit comme catholique. "J’ai cinq enfants, je crois à ces valeurs là."
Gruau, un nom devenu une marque à Laval. Celle d’un industriel de la ville qui fabrique des véhicules utilitaires. "C’est mon cousin, c’est amusant, il met mon nom sur tous les véhicules, s’il pouvait ajouter -votez- devant ce serait parfait "! Il éclate de rire. Ravi devant l’effet qu’il produit sur son interlocuteur. Il a écrit des pièces de théâtre dans sa jeunesse. Jouées par des amateurs dans plus de 50 départements français : "je n’ai aucun sens des conventions sociales." Il aurait dû faire acteur.



Contre la droite molle

La politique l’a toujours intéressé, comme journaliste municipal, puis comme candidat à la mairie : "je me suis engagé en réaction à cette droite molle déconnectée des gens, du réel. Je suis né et j’ai toujours vécu à Laval. Laval c’est la France tranquille. On peut-y vivre très bien ! Mais tout ça change, on perd notre identité, on a les même zones commerciales qu’à Saint-Malo ou Montpellier… On va perdre notre identité, le maire devrait pouvoir réguler tout ça et surtout l’arrivée de nouvelles populations."

À la remarque qu’il s’agit là du discours général du FN, il revient aussitôt à la question des impôts, particulièrement aigüe à Laval. "Je m’engage à faire baisser les impôts de 30% ! Pour annuler la hausse de la municipalité sortante. Il y a des économies importantes à faire en ne remplaçant pas les fonctionnaires pas indispensables. Il faut resserrer l’équipe et la rendre estimée de la population."

Son programme après la réduction drastique des impôts ? "Une meilleure identité, ce qu’on veut c’est qu’on vive bien à Laval. Il faut plus de fantaisie ! Les conseils municipaux sont emmerdants ! On en a marre des gestionnaires, la gestion doit être au service de l’homme pas l’inverse !"


Je suis un anar de droite

Jean-Christophe Gruau juge cruellement ses deux principaux adversaires. "Le maire PS sortant ? Boyer c’est le mentor, humainement les gens préfèrent Garot." Il prépare sa prochaine saillie avec gourmandise : "Le ministre des surgelés ne sert à rien, un type qui n’a pas d’ennemis n’est pas un homme valable. Moi j’aime arriver dans une salle ou la moitié des gens ne m’aime pas. J’aime le conflit, le contact, je suis un anar de droite !" Avec ce qui va suivre on pourrait le croire plus proche de François Zochetto, il n’en est rien, pour le candidat UDI le trait est mordant : "Zochetto… c’est plus une liste, c’est une loge !" Il jubile ! En ajoutant : "tu peux l’écrire, ma mère à épousé son père !" Rien ne lui résiste…

De son programme nous n’en sauront pas beaucoup plus, à la question de savoir si sa liste est prête, il indique avoir dû écarter du monde. "Trop de femmes, pas assez d’hommes, ça n’a pas été facile !" Et quand on lui demande pourquoi il ne la publie pas : "c’est pas facile, quand t’es étiqueté FN, t’es triquard partout, employeur, famille, je ne veux pas cramer mes colistiers !"


@jcgruau2014

"Y a trop d’élus qui twittent au conseil municipal ! Mais j’ai un compte depuis 3 semaines… J’ai un blog, c’est pas toujours politiquement correct !"


2 ou 3 choses perso de Jean-Christophe Gruau
Jean-Christophe Gruau est né en 1963, il a 5 enfants.  Il aime le théâtre, "je jouais aussi du saxo ténor, mais c’était qu’avec des mecs de gauche… ils m’ont viré !" Son coin de nature ? "La mer, l’océan, j’aime nager dans l’eau froide, au Pouliguen là où nous avons une maison de famille. Mais je ne suis pas marin, je n’ai aucun sens de l’orientation…!"
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité