Cet article date de plus de 7 ans

Plages polluées : moins d'arrivées de mazout aujourd'hui

Les plages qui ont été souillées ces derniers jours par des arrivées de plaques de mazout au nord de l'estuaire de la Loire l'ont moins été aujourd'hui, en revanche, la pollution semble s'être déplacée en moindre quantité au sud de l'estuaire
Pour faire simple toutes les plages ou presque entre Les Sables d'Olonne et le Morbihan ont été plus ou moins souillées par des arrivées de boulettes et de plaques de mazout. Du mazout gras et visqueux, dangereux au contact avec la peau. Pour cette raison, de nombreuses communes du littoral ont pris des arrêtés d'interdiction d'accès aux plages, le temps de leur nettoyage.

Ce dimanche, c'est surtout au sud de l'estuaire de la Loire qu'on a pu observer des arrivées de mazout. À Saint-Brévin-les-Pins particulièrement, les services de la commune ont été actifs pour récupérer les boulettes laissées par la marée. De même que de nombreux oiseaux morts. Des oiseaux qui sont plutôt morts d'épuisement que par ingestion de pétrole. Les conditions de mer qui perdurent depuis plusieurs jours les ont empêchés de se nourrir normalement indiquent les spécialistes de l'avifaune de l'École Vétérinaire de Nantes. Ils ont pratiqué des autopsies sur plusieurs cadavres et pu nourrir et donc sauver quelques rares spécimens qui seront remis en liberté.

Après la tempête, des oiseaux de mer sauvés à l'école vétérinaire de Nantes

durée de la vidéo: 01 min 34
Tempêtes : des oiseaux sauvés à l'école vétérinaire de Nantes

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution intempéries