Cet article date de plus de 7 ans

La Baule : des boulettes de pétrole qui polluent les vacances des petits parisiens

La plage de la Baule reçoit en ce moment comme beaucoup de plages après les tempêtes à répétition des boulettes de pétrole, qui interdisent officiellement l'accès à la baie.
##fr3r_https_disabled##

Après les tempêtes les boulettes

Depuis une dizaine de jours, de Pornic jusqu'à Piriac-sur-Mer des boulettes d'hydrocarbure sont repérées sur les plages. Le Croisic a déposé plainte cette semaine, alors que la piste de dégazage sauvage semble écartée. Il pourrait s'agir d'une épave oubliée ou bien encore de cargaisons abandonnées depuis longtemps.

La Baule interdit sa plage

Le maire a pris au nom du principe de précaution un arrêté interdisant l'accès aux plages de la Baule. Le pétrole, visqueux, est potentiellement dangereux et il ne faut ni le toucher ni l'inhaler. 
Yves Métaireau, le maire de La Baule, expliquait samedi  à nos confrères de Ouest-France qu'il fallait: "Attendre les prochaines marées pour savoir si on peut lever l'interdiction". En attendant, les arrêtés d'interdiction accolés à l'entrée de la plage se sont envolés et de nombreux visiteurs (parisiens) ont bravé l'interdiction municipale.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mer pollution