Notre-Dame-des-Landes : après les affrontements, le temps de l'enquête et de la crise politique

Côté enquête, une cellule spéciale de 10 personnes a été créée pour arrêter les casseurs. Côté politique le torchon brûle au Conseil régional entre PS et écologistes.

L'enquête

10 fonctionnaires sont regroupés dans une cellule spécifique pour identifier tous les auteurs des troubles de samedi en marge de la manifestation à Nantes contre la construction de l'aéroport du Grand-Ouest à Notre-Dame-des-Landes.


La crise politique

Jacques Auxiette, le président socialiste de la Région Pays de la Loire rappelle les écologistes à leur statut de membre de la majorité présidentielle et de la nécessaire solidarité qui doit aller de paire avec leur engagement gouvernemental.

Avec ce qui s'est passé à Nantes, Je pense que leur crédibilité de parti de gouvernement, de parti qui exerce des responsabilités locales ou régionales qui en cause. Je pense que l'on est en droit de faire des erreurs peut-être, mais on a le devoir de les corriger.


Le chef de file de l'opposition au Conseil Régional, François Pinte, lui veut la démission pure et simple des écologistes de l'exécutif régional : "On ne peut pas continuer à travailler avec des élus de la République qui cautionnent le saccage de nos villes" explique l'élu UMP.
Les élus écologistes de leur côté essayent de recoller les morceaux avec les socialistes, tout en réclamant un délai légal supplémentaire sur le dossier de l'aéroport afin d'aller jusqu'au bout des recours juridiques.


L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité