• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Trignac : la centenaire rouge s'offre un maire UMP

Trignac, sa mairie, son bureau PTT... vient de mettre un terme à 100 ans de municipalités SFIO puis PC avec l'élection de David Pelon UMP / © Christophe François
Trignac, sa mairie, son bureau PTT... vient de mettre un terme à 100 ans de municipalités SFIO puis PC avec l'élection de David Pelon UMP / © Christophe François

La commune de Brière va fêter le centenaire de sa création en 2014, SFIO puis PCF, les maires se sont succédés invariablement à gauche, jusqu'à ce 23 mars où la liste conduite par David Pelon avec l'UMP est élu avec 50,82% des suffrages

Par Christophe Turgis

Trignac et le rugby, Trignac et la gauche ouvrière. Trignac, 7008 habitants, porte d'entrée vers les marais de Brière, vient de s'offrir un maire de droite. Là où avant même de devenir une commune de plein exercice, on a ouvert la première école de Rugby en France. Deux ans avant que la commune de Montoir-de-Bretagne ne soit scindée pour donner naissance à Trignac en 1914.

Vue de la route, ou du train quand on arrive à Saint-Nazaire, Trignac c'est cette drôle de commune basse avec ses anciennes forges, structures de béton armé typique d'une industrie révolue. Invariablement depuis sa création, les maires se sont succédés... à gauche. Cette gauche ouvrière, d'abord SFIO, puis du Parti Communiste Français. Comme pour la commune voisine de Saint-Joachim. Avec une belle différence en 2014, à Saint-Joachim les électeurs avaient le choix entre trois candidats de gauche, représentant chacun avec sa sensibilité propre, cette tradition ouvrière briéronne. Et où finalement la commune a glissé du PC au PS.
À Trignac, deux listes seulement, droite contre gauche. Ajouté à cela une succession mal assurée entre Jean-Louis Le Corre, maire de 1977 à 2008 et Sabine Mahé la maire sortante. Et voilà Trignac avec un maire UMP ! Élu avec 45 voix d'avance, certes, mais élu ! Comme une histoire qui se termine entre les habitants de Trignac et la gauche, ou comme l'expression d'un mécontentement plus profond ?

 / © f3
/ © f3

 

Sur le même sujet

Le Looksor : tout ce que vous ignorez encore de la chanson de Philippe Katerine

Les + Lus