Cet article date de plus de 7 ans

STX St Nazaire : quand Christophe Clergeau invite Richard Branson en Pays de la Loire

Mercredi, le milliardaire Richard Branson, fondateur du groupe Virgin annonçait qu'il souhaitait investir à moyen terme dans le secteur des croisières en faisant construire ses propres navires. Un coup à jouer pour STX Saint-Nazaire ?
En tout cas, Christophe Clergeau, premier vice-président du Conseil Régional des Pays de la Loire, a décidé d'enfiler son costume de VRP pour louer les mérites du chantier naval nazairien auprès du milliardaire britannique. A la clé : un contrat d'1,7 milliards pour la construction de deux navires de croisière.

"Avec Virgin, nous voulons passer dans les années qui viennent à l'offensive dans le secteur des croisières", a déclaré Richard Branson dans un entretien au quotidien économique allemand Handelsblatt paru mercredi.
"Nous sommes déjà en discussion avec des chantiers navals en Italie et en Allemagne pour faire construire de grands bateaux pour Virgin Cruises", a expliqué le milliardaire, en soulignant que l'Allemagne avait de bonnes chances de se voir attribuer le contrat.

"Je me réjouis de votre contribution au développement de la croisière mais vous faites fausse route en orientant aujourd'hui vos contacts vers l'Italie et l'Allemagne. Les meilleurs paquebots du monde sont construits à Saint-Nazaire, en Pays de la Loire" écrit Christophe Clergeau à Richard Branson, "C'est en effet dans notre région que se construisent actuellement les navires de croisière les plus grands, les plus écologiques et les mieux adaptés aux attentes des clients." précise-t-il.

Christophe Clergeau rappelle également à Richard Branson que RCC et MSC "ont accordé leur confiance à STX Saint-Nazaire".
Il conclut en invitant le milliardaire britannique à venir "en Pays de la Loire pour découvrir Saint-Nazaire et ses chantiers navals, rencontrer ses dirigeants, ses ingénieurs, techniciens et ouvriers qui font la qualité et le succès de STX".

STX a été choisi la semaine passée par MSC pour construire deux nouveaux paquebots. Un contrat d'1,5 milliards, avec une option pour deux paquebots supplémentaires. 
L'américain Royal Caribbean Cruises pourrait également passer commande d'un deuxième paquebot de la famille Oasis, dont le premier exemplaire construit par STX France avait coûté un milliard d'euros. Une option avait été posée pour un deuxième et la date limite approche.






Poursuivre votre lecture sur ces sujets
chantiers de l'atlantique économie mer christophe clergeau politique