• faits divers
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite
  • culture

Nantes : la journée de la jupe contre le sexisme au lycée soulève les réseaux

Le rectorat n'invite pas les garçons à venir au lycée en jupe. / © JOEL SAGET / AFP
Le rectorat n'invite pas les garçons à venir au lycée en jupe. / © JOEL SAGET / AFP

L'académie de Nantes invite-t-elle vraiment les garçons à se mettre en jupe ? L'initiative des lycéens élus du conseil académique à la vie lycéenne soutenue par le rectorat fait réagir le Figaro et les réseaux sociaux proches de Christine Boutin et de "la Manif pour tous". 

Par Xavier Collombier

"L’académie de Nantes invite les garçons à se mettre en jupe le 16 mai"

Depuis ce matin 10h50, c'est la Une de l'édition numérique du Figaro. "Tous en jupe au lycée. Telle est l’idée de la journée ce que soulève la jupe, qui aura lieu dans 27 lycées de l’académie de Nantes le 16 mai prochain." Le quotidien s'insurge de l'initiative du conseil académique à la vie lycéenne d'organiser une journée de lutte contre les discriminations en particulier contre le sexisme ressenti par de nombreuses lycéennes.
Dans les faits "filles et garçons, élèves et adultes" sont invités à "porter une jupe ou un autocollant -Je lutte contre le sexisme, et vous ?" , comme le rappelle l'Académie de Nantes dans un communiqué.  Il n'est pas demandé aux garçons de porter la jupe comme croit savoir le journal de la rue du Louvre qui va jusqu'à mettre en ligne un sondage sur le sujet. 

Un sondage et des commentaires

L'année dernière déjà une journée similaire a eu lieu dans une indifférence générale. Aujourd'hui et après les polémiques et rumeurs autour de la supposée théorie du genre qui serait enseignée à l'école, le journal conservateur et les réseaux sociaux proches des thèses identitaires ne veulent plus entendre les nuances.

"Êtes-vous choqué qu'on invite les garçons à mettre une jupe une journée pour lutter contre les discriminations ?"  demande en ligne le Figaro. Les 23 962 votants à l'heure où cet article est écrit répondent évidemment oui à 72%.  Les 172 commentaires à 17h00  vont de "à un mois du bac, il y a mieux à faire que ça. C'est n'importe quoi !" à "Autant qu’on incite des filles à se voiler. Si un gars veut s’habiller en fille, rien ne l’en empêche. Pas besoin « d’incitation », et autres campagnes de « sensibilisation »… ou bien encore "Pauvre France livrée à des apprentis sorciers, et à des saboteurs de la famille".

 / © Rectorat de Nantes
/ © Rectorat de Nantes


Sur Twitter

Malgré les dénégations du rectorat qui s'associe à la journée organisée par les lycéens, et sans aucune incitation pour les garçons à porter la jupe vendredi, les réseaux de "la manif pour tous" se déchaînent et appellent à la manifestation devant les lycées de l'académie.
Le Blog le Salon Beige, très proche des intégristes diffuse sur ses réseaux une pseudo invitation demandant aux garçons du lycée Georges Clémenceau à Nantes de "porter une jupe et du rouge à lèvres".

Christine Boutin y va de son tweet
 

Comme Libération qui lance une opération désintox sur son site suite aux informations du Figaro, d'autres internautes, plus proche du gouvernement s'expriment également sur Twitter.

La réaction de Laurence Garnier

François Fillon et Laurence Garnier avant le meeting à Nantes / © NATHALIE BOURREAU / MAXPPP
François Fillon et Laurence Garnier avant le meeting à Nantes / © NATHALIE BOURREAU / MAXPPP

La candidate UMP aux dernières municipales à Nantes, Laurence Garnier, farouche adversaire dans le passé au "mariage pour tous"  de son côté a fait parvenir un communiqué .

j'apprends ce matin que l'Académie de Nantes invite les garçons à venir au lycée en jupe vendredi prochain. Après avoir pris le temps vérifier l'information j'ai pu constater que ce n'était ni un canular, ni une rumeur non fondée, ni même un coup de com', mais bien une journée organisée et validée par l'Académie de Nantes dans 27 lycées de son territoire. On marche sur la tête ! (..) Evidemment, lutter contre les discriminations a du sens et en particulier au lycée. Mais quand va-t-on expliquer à nos jeunes que la tolérance, ce n'est pas être tous pareils, c'est au contraire être différents et se respecter comme tels ! Sous couvert d'une démarche amusante et anodine, on continue à diffuser des messages insidieux qui nient l'altérité sexuelle.

Les jeunes méritent bien mieux que la démagogie du politiquement correct dont ils font les frais aujourd'hui.

Sur le même sujet

Visite du chantier de la mairie d'Olonne sur mer

Les + Lus