• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Fusion des régions de l'Ouest : le Oui, mais de la Droite

Bruno Retailleau le sénateur et président du Conseil Général de Vendée. / © Franck Dubray / MAXPPP
Bruno Retailleau le sénateur et président du Conseil Général de Vendée. / © Franck Dubray / MAXPPP

Dans une lettre ouverte, Bruno Retailleau et les principaux élus de l'opposition critiquent la méthode de Jacques Auxiette et réclament une fusion plus large que celle de Poitou-Charentes / Pays de la Loire.

Par Xavier Collombier

"La méthode Auxiette" pointée du doigt

Dans une lettre ouverte signée des ténors régionaux de l'opposition Bruno Retailleau, Christophe Béchu, François Zocchetto, Jean Arthuis et 7 autres élus s'en prennent à l'annonce faite avant-hier par les présidents des régions Pays de la Loire et Poitou-Charentes associés à Ségolène Royal.

A Nantes, le président des Pays de la Loire organise de grands débats publics sur l’avenir de la région, promet des consultations ouvertes à tous, et n’a pas de mots assez durs contre le Gouvernement accusé d’imposer une vision technocratique de la décentralisation. Mais à Paris, Jacques Auxiette entame tout seul avec Ségolène Royal des négociations que les Ligériens découvrent le lendemain dans la presse.

Oui, mais


Pour la droite parlementaire, pas question d'une fusion limitée au seul Poitou-Charentes, les Pays de la Loire doivent fusionner également avec la Bretagne pour créer une très grande région Ouest, la "banane bleue" chère à Olivier Guichard, le gaulliste historique père de l'idée même de l'aménagement du territoire et pas seulement le maire de la Baule et le premier président de la région.
"Une fusion avec le Poitou-Charentes n’aurait de sens que dans le cadre d’une grande région Arc Atlantique, qui regrouperait la Bretagne, les Pays de la Loire et le Poitou Charentes. Cet ensemble a l’immense mérite d’exister déjà; c’est l’euro-région actuelle. Pourquoi donc réinventer un nouvel espace, au risque de compliquer encore notre organisation territoriale ? Mais surtout, cette région Arc Atlantique constituerait le premier espace européen pour l’agriculture, l’agro-alimentaire et la construction navale."
Sur ces questions territoriales, les élus de l'opposition sont en phase avec la direction nationale de l'UMP qui réclame un référendum afin de redessiner les régions. 

Jacques Auxiette voit lui aussi plus grand

Mardi soir, le président socialiste de la région Pays de la Loire envoie à 23 heures un communiqué conjoint avec Jean-François Macaire, le président picto-charentais, le tout soutenu par la ministre de l'écologie, Ségolène Royal, pour lancer les études visant à une fusion des deux régions. Hier à midi, le Vendéen sur notre antenne déclare sa flamme pour une très grande région Ouest avec une fission à trois Bretagne inclue. 
L'arc atlantique de J Auxiette

Le conseil Régional de Bretagne partage-t-il cette vision XXL ? Jusqu'ici il voyait dans la réforme impulsée par le président de la République "une opportunité historique en faveur de la réunification de la Bretagne historique", pas certain qu'une très grande région soit plébiscitée par les élus bretons. 

Une région XXL


 

A lire aussi

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus