Cet article date de plus de 7 ans

Nantes : les Bonnets Rouges espèrent un printemps breton

À Nantes, les manifestants revendiquaient leur attachement à la réunification des 5 départements de la Bretagne historique. Des rassemblements similaires ont eu lieu à Brest et Jugon-les-Lacs aujourd'hui.
Les Bonnets Rouges devant le monument des otages à Nantes.
Les Bonnets Rouges devant le monument des otages à Nantes. © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Printemps BZH

La fin de l'écotaxe n'est plus la seule revendication des Bonnets Rouges bretons. La réforme territoriale voulue par le président de la République et portée par le Premier ministre Manuel Valls est l'occasion pour le mouvement identitaire de protestation de revendiquer haut et fort une région Bretagne redessinée avec en son sein les cinq départements bretons, soit le démantèlement pure et simple de la région Pays de la Loire. 
Aujourd'hui dans la cité des ducs, ils étaient quelques centaines à former une chaîne humaine de la Préfecture jusqu'au monument des 50 otages, pour lancer ce qu'ils appellent le printemps BZH.

En tête de cortège les salariés de la Seita de Carquefou,  l'usine fabriquant les Gauloises pour toute l'Europe devant être délocalisée


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
bonnets rouges aménagement du territoire fusion des régions