Cet article date de plus de 7 ans

Hellfest 2014 : ceux qui aiment le métal prendront le train

Ce jeudi matin, la gare de Nantes avait des airs d'annexe du Hellfest : métalleux, bière et gros son attendaient sur les quais que leur TER les emmène aux portes de l'Enfer.
Le gros des troupes est arrivé à Nantes dans la matinée de jeudi
Le gros des troupes est arrivé à Nantes dans la matinée de jeudi © Fabienne Béranger - France 3 Pays de la Loire

Pomme Zed's SlidelyGallery by Slidely Photo Gallery

Arrivés de Paris pour la majorité d'entre eux, ils sont français, anglais, irlandais, suisses et même islandais. Ce jeudi matin, la SNCF a doublé la cadence pour offrir 1 500 places supplémentaires dans ses trains afin d'acheminer tout ce beau monde à Clisson et ce, malgré la grève : "C'est plus compliqué, mais nous sommes attentifs. On a doublé le nombre de trains pour répondre à la demande", explique Alain Chaumont en charge de la communication à la SNCF.
 
15 personnes ont également été mobilisées pour renseigner et orienter les festivaliers. Le gros des métalleux était attendu aujourd'hui entre 11  heures et 14 heures.

Entre la grève et les problèmes techniques qu'a connu le TER dont le départ était initialement prévu à 12h37, les premiers métalleux ont pu se rendre en TER sur le site du festival à Clisson. Car si les places disponibles dans le TER étaient rares, au camping du Hellfest, il faut savoir aussi arriver tôt...

Pomme Zed's SlidelyGallery by Slidely Photo Gallery

Même si, au final, c'est pour attendre que les portes ouvrent.
 

Les festivaliers attendent l'ouverture des portes
Les festivaliers attendent l'ouverture des portes © Stéphane Hérel - France 3 Pays de la Loire

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hellfest musique culture festival