• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

7 ans de prison pour Flavien Moreau, l'apprenti djihadiste nantais

Flavien Moreau était jugé par la 16ème chambre du tribunal correctionnel de Paris / © Xavier de Torres - MaxPPP
Flavien Moreau était jugé par la 16ème chambre du tribunal correctionnel de Paris / © Xavier de Torres - MaxPPP

Le tribunal correctionnel de Paris a rendu son jugement aujourd'hui jeudi dans l'affaire Flavien Moreau, Ce nantais de 27 ans a été condamné à 7 ans de prison ferme.

Par Fabienne Béranger

Flavien Moreau est né en Corée du Sud il y a 27 ans. Orphelin, il est adopté à l'âge de 2 ans par un couple de nantais. C'est à l'adolescence qu'il bascule dans la délinquance, condamné treize fois, notamment pour des vols avec armes et violence, avant de se convertir à l'islam, de se radicaliser puis de devenir le premier jihadiste français jugé à son retour de Syrie.

En 2011, emprisonné pour délit de droit commun, il demande à un professeur de physique comment fabriquer une bombe. A sa sortie du centre pénitentiaire de Nantes en 2012, il décide de partir faire le djihad. Il tentera à six reprises de rejoindre la Syrie optant pour différents trajets.

Il concède avoir appris le maniement de son pistolet-mitrailleur, quelques rudiments d'art militaire, comme se déplacer à la façon des commandos, mais rien d'autre. En octobre dernier, il explique devant le tribunal correctionnel de Paris avoir fait "un peu de surveillance et de la police. Je surveillais les frères et les journalistes". 

Il ne restera en Syrie qu'une dizaine de jours "parce que j’avais envie de fumer, là-bas, je pouvais pas" expliquera-t-il devant le tribunal  "J'ai eu beaucoup de mal à ne pas fumer, parce que fumer c'était interdit dans la katiba (un bataillon, NDLR). J'avais emporté des Nicorettes, mais ça n'a pas suffi. Alors j'ai laissé mon arme à mon émir et je suis parti".

Ce serait visiblement plutôt sa maladresse à manier les armes qui aurait amené ses instructeurs à le mettre à la porte de son bataillon. Nos confrères du Lab racontent que "l'incompétence du Français, totalement novice en la matière, faisait même peur à ses instructeurs."

Son erreur : avoir raconté son expérience sous le nom de "Abdel Fattah", à un journaliste du Temps qu'il rencontre de côté turc de la frontière. Il attire ainsi sur lui l'attention de la DGSI, les services de renseignement français. Mis sur écoute, les enquêteurs l'interpellent en janvier 2013.

Le tribunal correctionnel a condamné Flavien Moreau à 7ans de prison. La peine maximale requise contre lui par le procureur lors de son procès le 17 octobre. Il est ainsi le premier djihadiste à être jugé et condamné en France.




Sur le même sujet

Vendée : le Roller-derby

Les + Lus