Cet article date de plus de 5 ans

Saint-Nazaire : le BPC Vladivostok partirait début 2015

Le Vladivostok passera sans doute le réveillon à Saint-Nazaire, si on écoute l'ambassadeur Russe à Paris ce matin au micro de nos confrères d'Europe 1 qui indique que : "le délai prévu n'a pas encore expiré" !

Alexandre Orlov ambassadeur de Russie à Paris au micro d'Europe 1 : "la livraison du Vladivostok n'est pas en core hors délais".
Alexandre Orlov ambassadeur de Russie à Paris au micro d'Europe 1 : "la livraison du Vladivostok n'est pas en core hors délais". © europe1
Interviewé ce matin par nos confrères d'Europe 1, Alexandre Orlov, l'ambassadeur de la Russie à Paris a indiqué que la Russie ne renonçait pas aux BPC de type Mistral. "C’est un contrat commercial, dans un contrat commercial il y a des engagements d’une partie de payer les marchandises qu’il veut avoir et l’autre de les livrer, si une partie ne veut pas livrer les marchandises elle doit rembourser c’est tout" !

À la question de savoir si la France est hors délais, l'ambassadeur répond que non, tout va bien pour l'instant : "On ne renonce pas au Mistral sans doute, puisqu’on l’a commandé, on l’a payé, on attend cette marchandise, je ne vais pas ouvrir tous les secrets mais je peux dire que le délai prévu par le contrat  n’est pas encore expiré, on a encore quelque temps quand la France peut attendre des ordres, ce sont plutôt des semaines" À la fin de l'année ? "un peu plus" !

itw europe 1 ambassadeur orlov

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
chantiers de l'atlantique économie international politique