• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Crèche démontée en Vendée : le conseil général fait appel

Bruno Retailleau, président du groupe Les Républicains (LR) au Sénat et nouveau président de la région des Pays de la Loire / © Jean-François Monier / AFP
Bruno Retailleau, président du groupe Les Républicains (LR) au Sénat et nouveau président de la région des Pays de la Loire / © Jean-François Monier / AFP

La commission permanente du conseil général de Vendée "a décidé officiellement de faire appel du jugement du Tribunal Administratif de Nantes, interdisant la crèche de l'Hôtel du Département."

Par Fabienne Béranger

Le conseil général justifie cette décision estimant "qu'il n'a absolument pas contrevenu au principe de laïcité, car la crèche fait partie depuis des siècles des traditions populaires et de l'imaginaire des Français. C'est ce que pensent aussi les très nombreux Français, croyants ou non, qui ont manifesté leur soutien par courrier, téléphone, sur les réseaux sociaux ou dans les médias."

En faisant appel, le conseil général de Vendée espère "obtenir un sursis à exécution de cette décision et l'annulation du jugement" du Tribunal administratif de Nantes.

"Le débat qui agite notre pays depuis dix jours montre d'ailleurs à quel point le laïcisme intégriste pervertit l'esprit de la laïcité à la française. La laïcité a été inventée pour assurer la concorde entre les français, pas pour les diviser dans des querelles d'un autre temps." poursuit Bruno retailleau dans son communiqué de presse, rappellant que le "Conseil général ira jusqu'au bout et utilisera tous les recours juridiques possibles, y compris devant la Cour Européenne des Droits de l'Homme s'il le faut."




A lire aussi

Sur le même sujet

DOCUMENTAIRE. Mes parents, ces héros ordinaires

Les + Lus