Saumur : un projet de data center dans le tuffeau du Saumurois

Un datacenter dans une ancienne carrière de tuffeau à Saumur, hier continue demain / © ENIAarchitectes
Un datacenter dans une ancienne carrière de tuffeau à Saumur, hier continue demain / © ENIAarchitectes

Exit les champignons qui ne font plus recette dans les carrières souterraines du Saumurois, bienvenue au stockage de données numériques, une première qui associe innovation, performances, écologiques et économiques

Par Christophe Turgis

Les serveurs de l'industrie numérique ont besoin de systèmes de refroidissement pour dissiper l'énergie du travail des machines. Deux solutions, consommer une énergie supplémentaire pour évacuer ce trop plein de chaleur, ou mieux, utiliser les qualités naturelles des galeries souterraines constituées au cours des siècles passés par l'extraction de la pierre de tuffaut destinée aux constructions d'habitation en Anjou.

Le Conseil régional des Pays de la Loire a réuni un consortium d'industriels intéressés par le développement de datacenters sans climatisation. Un démonstrateur est en cours d'élaboration.
Christophe Clergeau le vice-président du Conseil régional en charge de l'économie et de l'innovation n'y voit que des avantages : "Si l’expérimentation que nous lançons aujourd’hui est concluante, nous pourrons apporter une solution innovante à la filière régionale du stockage des données numériques. Les perspectives de foncier à moindre coût permettront d’implanter des datacenters, et de développer progressivement l’emploi de services sur le Saumurois. En effet, d’autres expériences ont montré que la proximité avec une pépinière de datacenters était un facteur décisif pour attirer de nouvelles activités. Comme Nantes, je souhaite que le Saumurois profite lui aussi de la croissance du numérique. C’est en prenant des risques qu’on avance, et le Saumurois a des atouts qu’on peut valoriser."


Un projet en trois phases

Un site expérimental est mis en place pour la durée de l’étude.
1ère phase en cours, simulations et expérimentations, échéance printemps 2015 : définition du potentiel thermique et économique des carrières souterraines pour l’activité de datacenter : pose d’instrumentation pour une analyse du comportement thermique de la carrière (courant automne 2014), expérimentations sur place avec dégagement de chaleur dans la cave. Etudes de faisabilité de raccordement Haute Tension et Fibre Optique du site.
2ème phase, développement d’un prototype, printemps 2015 – printemps 2016 : installation d’un datacenter réduit en cave qui permettra d’étudier sa réaction en fonctionnement dans l’environnement souterrain et servira de support de communication et de démonstration auprès des professionnels du secteur.
3e phase, développement d’un datacenter fonctionnel à partir de l’été 2016.

Ce projet rassemble un consortium d’acteurs nationaux reconnus dans le domaine des datacenter : le Cabinet d’Architectes Enia, l’Opérateur télécom Céleste, le Bureau d’études Elioth, le Bureau d’études Critical Building. Ils ont la particularité d’avoir développé et breveté des modèles de datacenter à refroidissement par air, ainsi qu’un microdatacenter transportable en conteneur, lequel devrait être adapté et utilisé lors de la deuxième phase du projet.

Des kilomètres de galeries souterraines, anciennes carrières de tuffeau, transformées en champignonnières hier, en datacenters écologiques et économiques demain, du fait de la régulation naturelle de leur température / © ddarrault abbaye de fontevraud
Des kilomètres de galeries souterraines, anciennes carrières de tuffeau, transformées en champignonnières hier, en datacenters écologiques et économiques demain, du fait de la régulation naturelle de leur température / © ddarrault abbaye de fontevraud

 

Valoriser le passé pour se développer demain

La Plateforme régionale d’innovation monde souterrain a pour mission le développement de projets de valorisation et de reconversion économique des carrières souterraines à des fins de développement du territoire.
Elle va agir sur trois axes :

  • Le réemploi économique : exploiter les caractéristiques foncières et thermiques des carrières souterraines pour y réinstaller des activités économiques notamment celle de datacenter.
  • Le tourisme : développer le tourisme souterrain pour en faire un facteur d’attractivité pour le territoire (projet « Loire à Vélo souterraine » entre Saumur et Montsoreau).
  • L’énergie : exploiter les carrières souterraines comme des réservoirs thermiques à destinations des activités économiques situées sur le territoire.

Elle est portée par la Société publique régionale abbaye de Fontevraud (SOPRAF). Elle est soutenue par : Le Conseil Régional des Pays de la Loire, les Fonds européens LEADER, le Conseil Général du Maine-et-Loire, la Communauté d’Agglomération de Saumur, l’ADEME.

Sur le même sujet

Chasse : les sangliers de la discorde

Les + Lus