• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Nantes : le chauffard du marché de Noël interné en hôpital psychiatrique

© GEORGES GOBET / AFP
© GEORGES GOBET / AFP

Information de nos confrères de RTL ce mardi matin, le suspect du drame du marché de Noël de Nantes a été hospitalisé en hôpital psychiatrique par décision du préfet "son état mental présentant un risque de trouble à l'ordre public". Cette hospitalisation pourrait signer la fin de l'action pénale.

Par Xavier Collombier

Les informations de RTL

RTL ce matin dans son bulletin d'information de 07 heures révèle que l'auteur présumé du drame du marché de Noêl de Nantes a été hospitalisé en psychiatrie par décision du Préfet de Loire-Atlantique. 
Le 22 décembre, il avait tué un jeune homme de 25 ans et blessé 9 autres passant du marché de Noël. L'homme après avoir percuté 11 personnes, s'est porté 9 coups de couteau à hauteur du thorax. Un carnet avait été retrouvé par les enquêteurs à bord de la Peugeot Expert. Sébastien Sarron explique dans des propos confus sa haine pour sa famille et la société. Il y explique vouloir faire de nombreuses victimes "innocentes" afin de régler ses comptes avec la société.
L'homme faisait aussi référence à sa peur d'être poursuivi par les services secrets. Selon une source proche du dossier, il était en proie à des "problèmes d'alcoolisme nécessitant un suivi psychologique".
Le suspect est actuellement dans l'aile psychiatrique du CHU, toujours sur surveillance policière. Son hospitalisation d'office date de mercredi dernier. C'est le Préfet de Loire-Atlantique qui a pris cette décision.
Pour les médecins son état mental nécessite des soins, "ses troubles psychiatriques compromettent la sûreté des personnes et pourrait porter atteinte de façon grave à  l'ordre public", cela signifie qu'il serait potentiellement capable de récidiver, et que l'interroger actuellement est impensable.
Ce sont les médecins qui décideront des suites de l'instruction. La fin d'une action pénale et l'irresponsabilité du suspect peuvent être une possibilité dans cette affaire.

Ce que dit la loi

N’est pas pénalement responsable la personne qui était atteinte, au moment des faits, d’un trouble psychique ou neuropsychique ayant aboli son discernement ou le contrôle de ses actes. »

Dit l'article 122-1 du code pénal dans son premier alinéa. En clair, est déclaré irresponsable pénalement la personne si au moment des faits son état psychique ou neuropsychique a aboli son discernement.

A lire aussi

Sur le même sujet

floralies

Les + Lus