• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

Brûlon : suite à la mobilisation des salariés pour l'ex-PDG, Stéphane Le Foll demande une réunion publique

Un seul slogan pour ces clients et les salariés "je suis Cécile". / © W Colin / France 3 Maine
Un seul slogan pour ces clients et les salariés "je suis Cécile". / © W Colin / France 3 Maine

A la demande de Stéphane Le Foll, porte-parole du Gouvernement, ministre de l’Agriculture, de l’Agro-alimentaire et de la Forêt, Corinne Orzechowski, préfète de la Sarthe reçoit, ce mardi, à 11 heures, en préfecture, les dirigeants de l’entreprise FPEE de Brûlon.

Par Claude Bouchet

Une première réunion avec le fondateur de FPEE Marc Ettienne, l'ex-PDG Cécile Sanz et le nouveau PDG mis en place par les fonds d'investissement Olivier de la Morinière,
a eu lieu mardi matin à la préfecture de la Sarthe au Mans. Une deuxième réunion est programmée mercredi après-midi avec cette fois la présence
de représentants des fonds d'investissement. Marc Ettienne, Cécile Sanz et la nouvelle direction nommée par les fonds d'investissement devenus majoritaires au capital, s'opposent depuis plusieurs jours dans un bras de fer pour le contrôle de cette entreprise, à la suite d'une divergence de fond sur sa stratégie financière.
FPEE emploie en tout 650 personnes, dont 450 sur le site sarthois, pour un chiffre d'affaires de 150 millions d'euros. M. Ettienne ne détient plus que 28% des parts contre 63% aux fonds, le reste appartenant aux cadres et salariés.

De leur côté, les fonds d'investissements Naxicap, Pragma et Equistone ont répliqué lundi dans un communiqué. Ils se présentent comme des "fonds d'investissement institutionnels, actifs depuis plus de vingt ans en France, professionnels et responsables, très loin de la caricature volontiers présentée par certains" et dénoncent "une campagne de désinformation douteuse et diffamatoire". 

 

"Entre les différentes parties il y a une incapacité à s'écouter, il faut qu'on remette une capacité de dialogue et que par cette médiation on retrouve de la sérénité",


a affirmé Stéphane Le Foll, lors d'un déplacement dans la Sarthe. Lors de la manifestation, de nombreux représentants des réseaux "Arts et Fenêtres" et "Ouvertures" qui représentent 60% des débouchés de la société étaient venus de toute la France: Gers, Paris, Lille, Strasbourg.

Plusieurs centaines de salariés et clients de l'entreprise sarthoise de fabrication de fenêtres FPEE étaient toujours mobilisés mardi pour réclamer le retour de l'ancienne
direction, évincée à la demande de fonds d'investissement devenus majoritaires au capital. Un premier rassemblement de 500 personnes avait déjà eu lieu lundi. Mardi, alors que l'usine était toujours à l'arrêt, ils étaient quelque 300 à scander :

Fondateur, président, employés, ensemble",


Un slogan reprenant les initiales de leur entreprise, dans les rues de Brulon (1.500 habitants), a constaté un correspondant de l'AFP. Parmi les manifestants, plusieurs dizaines de clients de l'entreprise, membres des réseaux "Arts et Fenêtres" et "Ouvertures", qui représentent 60% des débouchés de cette société, venus de toute la France, étaient encore présents mardi. Il entendent rester toute la semaine, par roulement, jusqu'à obtention du retour de l'ancienne direction.

Avec AFP

A lire aussi

Sur le même sujet

travaux pont de Cheviré

Les + Lus