Saint-Prouant : un boa sur la chaîne de tri des emballages

Lundi 9 mars, un salarié, chargé du tri des emballages à Saint-Prouant, découvre, sur le tapis, un serpent vivant parmi les bouteilles, briques, cartonettes et autres emballages.

Tout le monde est sauf. Néanmoins, les exploitants, qui travail au tri des emballages sur ses équipements publics aux fins de recyclage, témoignent régulièrement, et trop souvent, d’incivilités auxquelles les agents se trouvent confrontés, parfois, au péril de leur santé. Voici à titre d'exemple l'inventaire à la Prévert des objets qui n'ont rien à faire sur un tapis de tri :

  • Givrand : Poudre chimique, seringues, abats, produits vétérinaires, animaux morts etc.
  • La Roche-sur-Yon : Abats, animaux morts, bloc de bêton, seringues, 
  • Saint-Prouant : Serpent, seringues, animaux morts,
  • Mouzeuil-Saint-Martin : Grenade, animaux morts, etc.
Comment empêcher les habitants de mettre tout et n’importe quoi dans le sac jaune ou dans la colonne ?. Les élus de Trivalis et des collectivités locales tiennent à informer sur le type d’éléments anormaux ou dangereux trouvés sur les chaînes du tri en Vendée. Pour que chacun prenne conscience du difficile travail réalisé en centre de tri.