Elections départementales : Les cantons 1 et 2 de Saint-Nazaire restent à gauche

Philippe Grosvalet et David Samzun / © France 3
Philippe Grosvalet et David Samzun / © France 3

À Saint-Nazaire, la gauche résiste et conserve ses sièges de conseillers départementaux.

Par Clément Massé avec CB

À Saint-Nazaire 1, Bertrand Choubrac et Annaïg Cotonnec l'emportent avec 60,31% des voix face à Florence Beu velet et Philippe Cadiet (36,69%). À Saint-Nazaire 2, Philippe Grosvalet et Lydia Meignen gagnent avec 73,97% des voix face au ticket FN de Jean-Claude Blanchard et Lydia Poirier (26,03%).

Lorsqu'il descend les marches de l'hôtel de ville à 20h, dimanche, David Samzun, le maire PS de Saint-Nazaire a l'allure confiante. A ses côtés, Philippe Grosvalet, président sortant du conseil général de Loire-Atlantique et candidat sur le canton de Saint-Nazaire 2, apparait souriant et décontracté. Tout comme sa co-listière, Lydia Meignen. Alors que le maire prend la parole pour l'annonce officielle des résultats, Philippe Grosvalet lance un signe de la main à une personne dans la foule, avec le sourire des jours de victoire. Son élection et celle de sa co-listière est acquise avec 73,97% des voix, face au FN (26,03%).

Le maire débute son allocution en donnant les résultats du canton de Saint-Nazaire 1. Il annonce la victoire du ticket socialiste emmené par Bertrand Choubrac et Annaïg Cotonnec avec 60,31% face à l'Alliance de la droite et du centre de Florence Beuvelet et Philippe Cadiet (39,69%). Applaudissements de la foule des badauds rassemblés dans le hall de l'hôtel de ville. Quelques sifflets et huées fusent du côté du hall où se sont rassemblés les militants d'extréme droite.

Puis, les résultats du canton de Saint-Nazaire 2 confirment la victoire du Philippe Grosvalet et de Lydia Meignen (73,97%). Le ticket FN de Jean-Claude Blanchard et Lydia Poirier rassemble 26,03% des voix. Les applaudissements de la foule résonnent dans le hall. Le maire s'exclame : "Saint-Nazaire n'est pas le Hénin-Beaumont (que l'on nous prédisait)." Les partisans de Jean-Claude Blanchard haussent le ton et couvrent un instant la voix du maire qui remercie les forces républicaines qui "ont fait barrage au Front national". Remerciements appuyés et applaudis à la liste de droite éliminés au soir du premier tour.

A la suite de son allocuation, David Samzun confirme. "Bien sûr que j'ai remercié ces hommes et ses femmes qui ont été se présenter au premier tour et qui ont dit qu'il n'y a pas de compromis possible avec l'extrême droite. Ils ont appelé à faire barrage en votant socialiste, puisque c'était cela au second tour. Je respecte énormément ces hommes et ces femmes. C'est pourquoi j'ai remercié son candidat."
la réaction de David Samzun

De son côté, Philippe Grosvalet voit dans les résultats du second tour à Saint-Nazaire le signe que "le peuple de gauche s'est rassemblé, globalement". Il a ajouté : "C'est un résultat très, très positif qui montre que Saint Nazaire est ancré dans ces valeurs de solidarité, de gauche. La gauche sait se rassembler quand les moments sont difficiles."

La réaction de Philippe Grosvalet

Avec 26,03% des voix, le FN réalise un score inédit sur le canton. Pour lui, il s'agit d'un "magnifique succès". Il ajoute : "Nous augmentons nos scores, aussi bien à Saint-Nazaire qui est une ville difficile pour nous, qu'à Treignac et Montoir."

Jean-Claude Blanchard et Stéphanie Sutter

Malgré sa défaite, le FN à Saint-Nazaire estime avoir réalisé une percée dans laquelle il voit le signe d'un ancrage local qu'il espère développer lors des prochaines échéances électorales. Les élections régionales, notamment.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus