Cet article date de plus de 5 ans

Saint-Nazaire : GDE reconnue responsable de la mort d'un homme sur son site de Montoir

L'entreprise Guy Dauphin Environnement (GDE) a été reconnue mardi responsable d'"homicide involontaire" par le tribunal correctionnel de Saint-Nazaire après le décès, en 2007, d'un homme tué par une de ses machines de broyage de métaux sur le site de Montoir-de-Bretagne (Loire-Atlantique).

© Elodie Guérin - France 3
L'entreprise a en outre été condamnée à une amende de 40.000 euros et à l'affichage du jugement à l'entrée du site de Montoir ainsi qu'à la mairie de Saint-Nazaire, selon le jugement lu mardi après-midi en début d'audience.

Il y a 8 ans, un homme de 26 ans, salarié d'une société extérieure qui intervenait sur un broyeur à ferraille tout juste installé sur le site de GDE, avait été tué par la machine qui s'était mise en marche.
Lors de l'audience le 4 mars dernier, deux entreprises étaient poursuivies pour leur responsabilité dans ce drame mais la seconde entreprise, Fauché Automation Ouest, en charge de l'électricité de l'entreprise, a finalement été relaxée mardi.

En outre, deux hommes étaient poursuivis pour avoir, juste après l'accident, alors que la victime agonisait, signé un plan spécifique de sécurité sur le capot d'une voiture, afin de se dédouaner.
Bernard Derouin, patron de la victime, a été reconnu coupable de "faux et usage de faux" et condamné à 3.000 euros d'amende dont 1.500 avec sursis. Le deuxième homme, chef de chantier, a été reconnu coupable de "faux" seulement et condamné à une amende identique.

Lors de l'audience en mars, la procureur, Michèle Pierson, avait souligné qu'il existait bien des manquements à une obligation de sécurité : alors qu'une quinzaine de personnes travaillaient dans le hangar, personne n'avait prévenu la victime qui intervenait dans le broyeur de la nouvelle chaîne de montage que des essais allaient être réalisés.
Michèle Pierson avait requis 100.000 euros d'amende contre GDE.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice