• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Avignon : la scène ligérienne fait son festival au Grenier à Sel

Le Grenier à Sel accueille au Festival d'Avignon les troupes de la Région des Pays de la Loire / © Éric Aubron
Le Grenier à Sel accueille au Festival d'Avignon les troupes de la Région des Pays de la Loire / © Éric Aubron

Avignon fête sa 70ème édition, depuis 1998 le Conseil Régional des Pays de la Loire loue un ancien hôtel des ventes, le Grenier à Sel, transformé en théâtre pour y installer les troupes régionales.

Par Éric Aubron / ChT

Durant tout le mois de juillet, c'est le plus grand théâtre du monde... Avignon fête cette année la 70e édition de son  rendez-vous de spectacles vivant. Théâtre, danse, cirque, arts de la rue, marionnettes.
En marge des représentations du festival "in", jouées notamment dans le magnifique cadre du palais des Papes, plus de 1 400 pièces sont proposées au public pour  la programmation "off" un peu partout entre les murs de la vieille ville, dans des salles souvent improvisées pour l'occasion.
Le Palais des Papes, scène prestigieuse du Festival d'Avignon / © Éric Aubron
Le Palais des Papes, scène prestigieuse du Festival d'Avignon / © Éric Aubron


Le Grenier à Sel

Parmi cette offre foisonnante, la Région des Pays de la Loire dispose de son propre lieu de diffusion : le Grenier à Sel. Depuis 1998, la collectivité loue cette ancien hôtel des ventes pour mettre en avant des compagnies locales.
6 troupes sont accompagnées cette année (sur 28 candidats sélectionnés par un comité technique professionnel) : deux sont nantaises (Théâtre pour 2 mains & Théâtre du Loup), deux sont angevines (Cie La Parenthèse & Cie Loba - Annabelle Sergent), une est mancelle (Théâtre de l'Ephémère) et la dernière Lavalloise (Cie D.A.D.R -David Drouard). Sont également accueillies dans une seconde salle des troupes de la Région Nouvelle Aquitaine, dans un contexte de mutualisation. Soit 11 spectacles présentées.


Une action pérenne de la Région

Pour ces troupes professionnelles, sélectionnées sur dossier 8 mois avant le festival, la Région apporte une aide à la communication et surtout un soutien logistique, fourni par les équipes du TRPL (le Théâtre régional des Pays de la Loire, dirigé par Patrick Pelloquet) qui gèrent l'accueil du public, l'administration et l'installation technique. Un lieu désormais identifié qui a vu passer près de 7 000 spectateurs, parmi lesquels des diffuseurs nationaux "venus faire leur marché" pour leur prochaine saison culturelle. 150 représentations sont vendues en moyenne chaque année par les compagnies résidentes.
L'enveloppe régionale dédiée à cette opération de promotion est de 330 000€. Un dispositif, dont la pérennité a été confirmée par Laurence Garnier, vice-présidente en charge de la culture au Conseil régional des Pays de la Loire.

Patrick Pelloquet, directeur du Théâtre Régional des Pays de la Loire, présentait "L'affaire de la rue de Lourcine" dans le off du Festival d'Avignon / © Éric Aubron
Patrick Pelloquet, directeur du Théâtre Régional des Pays de la Loire, présentait "L'affaire de la rue de Lourcine" dans le off du Festival d'Avignon / © Éric Aubron


Qui est off ?

Hors Grenier à Sel, d'autres troupes locales prennent tout à leur charge pour venir jouer à Avignon. Un investissement lourd (la location d´une salle coûterait entre 6 et 14 000€ pour le mois !) sans compter les frais d´hébergement, les salaires, etc.
Souvent comparé à une "jungle" (1 000 troupes inscrites dans le programme du OFF), le festival reste une place incontournable pour séduire à la fois le public mais surtout les distributeurs. Le retour sur investissement d'un déplacement à Avignon se mesure souvent aux nombres de dates vendues ensuite. Avec plus d'un million trois cent mille entrées et plus de trois mille programmateurs l'an passé, le OFF d'Avignon représente le premier marché du spectacle vivant en France.


Qui est in ?

Les Pays de la Loire sont également représentés dans le IN à travers la nouvelle création du metteur en scène Aurélien Bory : "Espaece". Ce maître de l'espace connu pour ses précédentes pièces comme Plan B ou Plexus se mesure à l'oeuvre de l'écrivain Georges Perec et son livre programme Espèces d'Espaces. Sur scène, Bory aime mélanger les disciplines comme la danse, l'art forain ou le chant. Il est artiste associé au Grand T à Nantes depuis 2011 et a collaboré aux deux dernières éditions du Voyage à Nantes (VAN). Cet été, il  transforme un espace urbain en déformant le boulevard Léon-Bureau avec "Traverses". Après Avignon, "Espaece" sera joué à la rentrée à Nantes.

Les affiches, témoignage de la vitalité de la création théâtrale au Festival d'Avignon / © Éric Aubron
Les affiches, témoignage de la vitalité de la création théâtrale au Festival d'Avignon / © Éric Aubron


En savoir plus :
http://www.festival-avignon.com/fr/
http://www.avignonleoff.com/

Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus