Coronavirus et confinement : les enfants interdits dans certains magasins, “je n'ai personne pour garder ma fille”

Un supermarche de Challans, en Vendée / © DR
Un supermarche de Challans, en Vendée / © DR

Suite aux appels de plusieurs grandes surfaces concernant la négligence de familles faisant leurs courses à plusieurs, de nombreuses enseignes limitent désormais leur accès à une seule personne. Une femme vivant seule avec son enfant s'est vu refuser l'entrée dans un magasin.

Par Marc Yvard

Des messages comme celui que Katell, domiciliée dans le sud de la Loire-Atlantique, a adressé à notre rédaction, risquent de se multiplier les prochains jours.

"Je ne suis peut-être pas la seule à vous remonter l'information. Une décision préfectorale interdit l'entrée des enfants dans les supermarchés. Il y a eu des abus certes, mais pour une maman comme moi d'un jeune enfant dont le conjoint est devenu un travailleur essentiel ... Il travaille comme chauffeur routier et livre l'oxygène liquide aux hôpitaux et cliniques donc je ne le verrai plus avant la fin de l'épidémie. Je fais comment pour faire les courses ?", s'interroge Katell, mère de famille.

En effet, c'est en allant faire ses courses que la vigile d'un grand magasin lui a expliqué qu'il lui était impossible d'entrer avec sa fille.

"Les drives sont débordés, je n'ai pas le choix, je n'ai personne pour garder ma fille, explique Katell, Il faut être sérieux. J'habite à trente kilomètres de la première grande surface je ne peux pas demander à des voisins de faire une heure de route pour faire mes courses et je n'allais pas laisser ma fille toute seule dans la voiture"

Pour Katell, cette situation est inacceptable.

Elle reconnait qu'il faut des règles et qu'il y a des abus mais elle souhaite que ses mesures soient plus souples pour les parents qui élèvent seuls leurs enfants.

Contactée, la préfecture de Loire Atlantique s'étonne de cette situation, "aucun arrêté préfectoral n'impose aux personnes de se rendre seules dans les commerces cependant les citoyens y sont vivement incités. En cas d'impossibilité de faire de garder les enfants, ils peuvent accompagner leur parent".

En effet, en France la mise en place du confinement n'a pas été accompagnée de consignes aussi drastiques de la part du gouvernement concernant l'accès aux grandes surfaces.

Il appartient certes aux responsables d'assurer la sécurité sanitaire de ses clients, comme le respect des bonnes distances dans les rayons et en caisse mais, concernant la situation des familles monoparentales avec des enfants en bas-âge, le bon sens doit rester de mise.

Des cas similaires ont été relevés dans d'autres départements. Ainsi dans le Grand Est, où une jeune mère de famille de 25 ans a eu interdiction de rentrer dans un magazin avec sa petite fille de 4 ans et demi.

Fin de l'histoire ce jour, 25 mars après-midi, le responsable du magasin a reconnu son "erreur" et invite Katelle à revenir faire ses courses.
"Pression, quand tu retombes..."


 

Sur le même sujet

Les + Lus