Coronavirus : confinement généralisé en Pays de la Loire pour la deuxième vague - écoles ouvertes, restaurants fermés

Les signaux sanitaires sur le front de l'épidémie de Covid-19 sont très mauvais. Le Président Emmanuel Macron a annoncé ce mercredi soir un nouveau confinement généralisé, pour une durée au moins d'un mois. Les cinq départements de la région Pays de la Loire sont donc concernés.

Nantes à l'heure du confinement au printemps 2020
Nantes à l'heure du confinement au printemps 2020 © Olivier Quentin - France Télévisions
Le département du Maine-et-Loire était déjà soumis à un couvre-feu. Une mesure entrée en vigueur le samedi 24 octobre. Au CHU de Nantes, la situation devient très tendue au service réanimation.
Au printemps, le confinement en France avait duré 55 jours, du 17 mars au 11 mai, avec une sévère restriction des déplacements et la fermeture totale des établissements scolaires, des commerces non essentiels et des frontières.

Pour ce nouveau confinement, les contraintes sont différentes, notamment pour l'enseignement et les services publics.   

Enseignement

Les crèches, écoles, collèges et lycées restent ouverts, avec de nouveaux protocoles sanitaires. 
La région pays de la Loire compte actuellement 391 609 écoliers, 204 711 collégiens, 125 155 lycéens,

A l'inverse, les cours en ligne deviennent la règle dans les universités.
La région compte 135 000 étudiants et 33444 apprentis  

A Nantes, les deux campus Audencia ont révélé deux clusters ces dernières semaines.  

 Economie

Le scénario qui se confirme est une incitation forte aux entreprises à généraliser le télétravail.
Les commerces non-essentiels doivent de nouveau fermer, avec une dérogation pour les commerces alimentaires et les transports notamment. 
 

Là, on sait à quoi s'attendre, et psychologiquement ça va être assez dur de faire passer ça aux équipes      

Céline Viale, restauratrice à Angers

 
Céline Viale, gérante d'un restaurant à Angers
Céline Viale, gérante d'un restaurant à Angers © Gwénaël Rihet - France Télévisions
C'est donc une nouvelle fermeture qui se confirme pour les restaurants.
Ce mercredi soir, dans le 19/20 Pays de la Loire, Céline Viale, restauratrice à Angers témoignait de son inquiétude.

"On a une vrai inquiétude à la fois d'ordre économique parce qu'on a beaucoup d'établissements qui vont avoir du mal à se remettre d'une nouvelle fermeture... Et puis aussi une inquiétude psychologique, c'est compliqué pour nos équipes... Comme pour tout le monde on avait vraiment vécu de plein fouet le premier confinement, on n'avait pas été prévenu. Là, on sait à quoi s'attendre, et psychologiquement ça va être assez dur de faire passer ça aux équipes."       

Les services publics municipaux vont rester ouverts contrairement au confinement du printemps dernier.   

Quid du départ du Vendée Globe le 8 novembre prochain ?

Les 33 skippers, leurs équipes et les fans de voile étaient également suspendus à l'annonce présidentielle.
Selon certaines sources, "les compétitions sportives devraient pouvoir se poursuivre à huis-clos." Ce qui pourrait préserver la date de départ prévue, dans des conditions restant à définir. On estime que 5000 personnes sont en mer à bord de bateaux suiveurs au moment du départ du Vendée Globe.
Si huis-clos il y a, la question de la légitimité de la présence d'autant de personnes sur l'eau se posera inévitablement.    
  
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société