Coronavirus : Edouard Philippe annonce un déconfinement à "adapter localement", quid en Pays de la Loire ?

Publié le Mis à jour le

Edouard Philippe annonce le plan gouvernemental de déconfinement ce mardi après-midi devant l'Assemblée Nationale. Il a rappelé au tout début de son intervention que toutes les régions ne sont pas uniformément touchées par le virus et que le déconfinement sera à "adapter localement". 

"Protéger, tester, isoler", ce sont les trois principes énoncés par le Premier ministre Edouard Philippe ce mardi 28 avril, devant l'Assemblée Nationale.

Quelques instants plus tôt, alors qu'Edouard Philippe évoquait les grandes lignes du plan de déconfinement, il a précisé que "la circulation du virus n'est pas uniforme dans le pays. Certaines parties ont été durement touchées. Dans d'autres, le virus est quasiment absent".

Ainsi, avec 1,9% de la population touchée par le covid-19, notre région n'est pas la plus atteinte par le coronavirus. "Cette circulation hétérogène créé de fait des différences entre les territoires. Il faut le prendre en considération dans la manière d'organiser le déconfinement", a-t-il poursuivi, précisant "je rencontrerai dès demain des associations d'élus locaux, les préfets, et jeudi, les partenaires sociaux pour adapter le plan aux réalités de terrain." 

Un déconfinement à partir du 11 mai se ferait progressivement jusqu'au 2 juin. Les départements "verts", les moins touchés par le covid-19, seraient plus rapidement déconfinés que les départements "rouges", les plus touchés.

Le Premier ministre a cependant précisé que "si à l'approche du 11 mai, le nombre de nouveaux cas journaliers n'était pas dans la fourchette prévue, alors nous devrions en tirer les conséquences. Si les indicateurs ne sont pas au rendez-vous, nous ne déconfinerons pas au 11 mai."

► Suivez en direct le discours d'Edouard Philippe