Coronavirus : les feux d'artifice du 14 juillet annulés à Nantes comme à Laval ou à Angers

Il fallait s'y attendre, tout comme de nombreuses festivités estivales, les feux d'artifices du 14 juillet sont victimes des mesures sanitaires et pour beaucoup, ont été annulés.
Nantes a décidé d'annuler son traditionnel feu d'artifice du 14 juillet. Même en respectant scrupuleusement les mesures barrières (si c'était possible), la manifestation serait de toute façon interdite.

Jusqu'au 1er septembre, la règle est rappelons-le, d'interdire les rassemblements de plus de 5000 personnes, or, à Nantes, chaque année les festivités du 14 juillet attirent entre 35 et 40 000 personnes.

Il ne s'agit pas d'un report mais bien d'une annulation nous a-t-on dit à la Ville.

La décision avait également été prise dans d'autres villes de la région comme Rezé, les Sables d'Olonne et notamment en Mayenne où l'on est particulièrement vigilant du fait de la présence de plusieurs foyers de covid. Dans le Maine-et-Loire, aucune commune ne tirera de feu d'artifice.

La ville du Mans, en revanche, a décidé de maintenir le tir qui se fera sur le site de l'université ce lundi à 23h. Il sera visible depuis deux lieux où le public sera accueilli en respectant les règles sanitaires, les stades Auguste Delaune et Victor-Lair.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société 14 juillet événements sorties et loisirs