Covid-19 : la Loire-Atlantique et le Maine-et-Loire classés en zone rouge

A l’issue du Conseil de défense, ce vendredi 11 septembre, le Premier Ministre Jean Casteix annonce le passage de 42 départements en zone rouge, dont le Maine-et-Loire et la Loire-Atlantique où la circulation du virus s'est accentuée ces derniers jours.

Loire-Atlantique et Maine-et-Loire en zone rouge
Loire-Atlantique et Maine-et-Loire en zone rouge © William WEST / AFP
"Le virus circule de plus en plus en France. Le taux d'incidence est monté à 72 pour 100 000 personnes contre 57 il y a une semaine. Le pourcentage des cas positifs ne cesse d'augmenter", a souligné le premier ministre Jean Casteix, à l'issue du Conseil de défense. "Pour la première fois depuis de longues semaines, nous constatons une augmentation sensible du nombre de personnes hospitalisées."

Conséquence de la circulation active du virus en France, 42 départements sont classés "rouge", dont la Loire-Atlantique et le Maine-et-Loire, une décision attendue au regard de la dégradation de la situation sanitaire dans ces départements.

"Aucun relâchement des comportements ne peut être toléré. Il en va de la santé de tous et de celle de l'économie locale", souligne le préfet du Maine-et-Loire dans un tweet.
Le seuil d'alerte a été dépassé depuis plusieurs jours en Loire-Atlantique et en Maine-et-Loire. Ce vendredi 11 septembre, le taux d’incidence (le nombre de cas pour 100 000 habitants en une semaine) est de 65 en Maine-et-Loire, en forte augmentation. Il s'établit à 55,2 en Loire-Atlantique et 53 en Sarthe.
La moyenne régionale est de 48,3. Face à l'augmentation de nombre de tests et aux temps d'attente qui s'allongent, le premier ministre a annoncé le renforcement de "circuits dédiés de dépistage", pour les personnes prioritaires. "Ainsi, les laboratoires leur réserveront certains créneaux horaires et nous veillerons, là où il y a des besoins, et notamment dans les grandes villes, à installer des tentes de dépistage qui leur seront également dédiées", a-t-il précisé.

La durée d'isolement est ramenée de 14 à sept jours, "c'est-à-dire la durée pendant laquelle il y a un véritable risque de contagion" a annoncé Jean Casteix. "Il est primordial que chacun respecte strictement cette période d'isolement, ce qui donnera lieu à des contrôles", a-t-il ajouté.


Que signifie le passage en zone rouge ?

"Ce classement permet au préfet de déclencher des mesures supplémentaires pour réduire les risques de transmission, notamment en matière de port du masque, de rassemblements, de grands événements ou d'horaires d'ouverture de certains commerces", a expliqué le premier ministre. 

Dès jeudi 10 septembre, le préfet des Pays de la Loire détaillait les mesures prévues en cas de classement en zone rouge :
"Dans les établissements recevant du public de type L (cinémas, théâtres, salles de spectacle, de projection, d’audition ou salles polyvalentes à usage multiple), du type X (salles de sports couverts) et PA (stades et terrains ouverts) ainsi que dans les chapiteaux, tentes et structures (CTS), chaque personne doit être assise et une distanciation physique minimale d’un siège doit être laissée entre les sièges occupés par chaque personne ou chaque groupe de moins de 10 personnes venant ensemble ou ayant réservé ensemble".

"Ce classement confère au préfet, en concertation avec le directeur général de l’ARS, la possibilité de prendre, s'il le juge nécessaire, des mesures supplémentaires de restriction de circulation des personnes ou de suspension d’activités afin de freiner la propagation du virus. Il peut en outre réglementer ou fermer provisoirement des lieux d’accueil du public (ERP) ou de réunions", précisait la préfecture dans un communiqué.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société