Dons du sang : les réserves sont au plus bas, donner est urgent

Pendant le confinement, les donneurs ont afflué au plus fort de la crise sanitaire. Mais depuis la mi-mai, l’Etablissement Français du Sang enregistre une baisse comprise entre 15 et 20% sur tout le territoire. La situation est aujourd’hui préoccupante. Les réserves sont au plus bas.

LÉtablisement français du sang a besoin des donneurs pour reconstituer les stocks
LÉtablisement français du sang a besoin des donneurs pour reconstituer les stocks © Céline Dupeyrat-France Télévisions
"Nos réserves de sang sont aujourd’hui en-dessous du seuil d’alerte. On a en stock entre 80 000 et 85 000 poches de concentrés de globules rouges . Or il en faudrait 100 000 pour tenir sereinement pendant deux semaines", constate Christelle Guiral, chargée de communication à L’EFS Centre-Pays de la Loire.
 

10 000 dons par jour pour éviter la rupture de stock

Les donneurs se font rares et cela inquiète l’Etablissement Français du sang. Il y a eu l’effet confinement avec l’annulation de nombreuses collectes mobiles notamment dans les universités et les entreprises.

Mais ce phénomène persiste, même en période de  déconfinement, avec la poursuite du télétravail ou encore de locaux indisponibles.

Depuis le 11 mai, la fréquentation des donneurs est en baisse. Il y a donc urgence à remonter le niveau des réserves avant l’été et de la maintenir à flots jusqu’au mois de septembre.

L’EFS  a besoin de 10 000 dons par jour pour ne pas être en rupture de stock. Or l’été, c’est habituel, les dons sont moins nombreux.

► Les dons de sang, plaquettes et plasma, en 2019 en Pays de la Loire
 

Un rendez-vous pour donner son sang

Aujourd’hui, les hôpitaux reprogramment les opérations annulées pendant ces longues semaines de confinement. Les besoins en sang augmentent donc. D’où l’appel à la mobilisation générale.

Désormais, la prise de rendez-vous est recommandée par l’Etablissement Français du Sang pour faciliter la gestion des dons lors des collectes ou dans les 6 maisons du don en Pays de la Loire (Laval, Angers, La Roche-sur-Yon, Nantes,Saint-Nazaire et Le Mans).

Cela permet de mieux gérer la pris en charge des donneurs lors du prélèvement dans le respect des mesures de distanciation physique. Le port du masque est aussi obligatoire pour les donneurs.   
 

Le 14 juin, journée mondiale des donneurs de sang

C’est un rendez-vous annuel incontournable, solidaire et citoyen. La journée mondiale des donneurs de sang met à l’honneur ces personnes qui s’engagent tout au long de l’année.

A cette occasion et pour la deuxième année, l’EFS lance l’opération  "#Prenez le relais, 1 mois pour tous donner !". Les donneurs sont invités à parrainer un proche pour qu’il devienne un nouveau donneur.

"Objectif : former une grande chaîne de solidarité collective grâce à ce passage de témoin pour aider les patients qui ont besoin de transfusions sanguines", écrit dans un communiqué l’EFS.
© France Televisions - Céline Dupeyrat
 

Qui peut donner ? Et  à quelle fréquence ?

Il faut avoir entre 18 et 70 ans. Peser au moins 50 kilos. Et être en bonne santé. Bref ne pas avoir eu la grippe ou une infection dans les 15 jours précédents le don.

Un donneur peut donner son sang toutes les 8 semaines, précisément tous les 56 jours.

Vous pouvez au préalable faire le test d’aptitude en ligne sur le site de l’EFS.

Pour savoir où donner lors des prochaines collectes dans notre région, rendez-vous sur dondesang.efs.sante.fr ou sur l’appli "Don de sang".





 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société solidarité
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter