• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Qui sommes-nous ?

Découvrez les portraits de grands personnages qui ont marqué l’histoire régionale, une mise en perspective de problématiques contemporaines,  économiques, sociétales ou environnementales...  Le lundi soir, après le Grand Soir 3
Logo de l'émission Qui sommes-nous ?

DOCUMENTAIRE. En avoir ou pas, nos histoires d'argent

© Les films du Balibari
© Les films du Balibari

Ils parlent d’argent, racontent leurs comptes communs, l’argent de poche de leurs enfants, leurs crédits, leurs dettes. Ils sont jeunes ou vieux, hommes ou femmes, riches ou pauvres. Pourtant ils parlent de bien autre chose.

Par Murielle Dreux

Revoir l'émission

Le documentaire "En avoir ou pas, nos histoires d'argent" réalisé par Céline Thiou a été diffusé le lundi 8 avril sur France 3 pays de la Loire.

Dans ce documentaire tourné au Mans, Céline Thiou et la sociologue Pascale Moulévrier, nous parlent d'argent et enquêtent auprès de personne de milieux et de générations différents. À travers leurs témoignages, tout un chacun peut réfléchir sur son propre rapport à l'argent.

Dis-moi ton argent, je comprendrai qui tu es

L’argent est partout, souvent invisible, parfois immatériel, infiltré dans les relations de travail, familiales, dans les échanges marchands et amoureux.
Avez-vous un compte commun avec votre conjoint ? Combien d’argent de poche donnez-vous à vos enfants ? Vivez-vous à crédit ? Savez-vous combien vous venez de dépenser quand vous sortez du supermarché ?
Parler d’argent, le garder, le dépenser, c’est parler de soi, de sa vie, souvent dans ses ressorts les plus intimes.
 
Le casse-tête des comptes ! / © Les films du Balibari
Le casse-tête des comptes ! / © Les films du Balibari

Le film s'appuie sur des témoignages, mais pour Céline Thiou et Pascale Moulévrier, il ne s'agit pas d'être représentatif de la population française. L'intérêt est d’interroger des gens d’aujourd’hui sur comment ils vivent, à partir de leur rapport à l’argent : "La plupart de ceux qui vont nous raconter leur argent, vivent à côté de nous, ils sont agricultrice, marchand de crêpes, aide à domicile, champion de poker, comédien ou retraitée. Nous les connaissons tous (...) Ils sont confrontés, comme nous, comme vous, à la nécessité quotidienne de gagner, économiser et dépenser de l’argent. Un argent qui provoque parfois chez eux, sans qu’ils ne se l’avouent nécessairement, défiance, méfiance, ou convoitise."

Pour les deux réalisatrices : "Filmer le quotidien de l’argent est à la fois simple – tant il est au coeur de l’organisation sociale – et compliqué – tant il est souvent invisible. Filmer un comédien en répétition ne dit rien directement du montant de son salaire, le filmer en train de réparer son vieil aspirateur ou de vendre en ligne les jouets abandonnés de son fils dit pourtant quelque chose de ses choix d’économies et de dépense. C’est cet argent dans les relations, dans le travail, dans la consommation et la famille, que nous voulons filmer."

Un film-enquête

Ce film est basé sur des entretiens menés par la sociologue Pascale Moulévrier, personnage à part entière du documentaire, qui a su instaurer un climat de confiance en amont du tournage. Elle cherche des indices dans les entretiens qu’elle mène avec les protagonistes. Elle traque l’argent dans la parole et sa place dans la vie des gens.

La sociologue Pascale en entretien avec Émilie et Annick / © Les films du Balibari
La sociologue Pascale en entretien avec Émilie et Annick / © Les films du Balibari

Au fil du documentaire, nous découvrons chaque personnage aux prises avec l’argent dans son quotidien, au travail ou en famille. Pascale, la sociologue et personnage central du film, nous entraîne dans ses entretiens, une manière de faire connaissance avec Frode, comédien intermittent du spectacle ; Loïc, le vendeur de crêpes ambulant ancien businessman, Émilie l'aide à domicile et ses fringales de consommation ; la retraitée Annick, engagée dans le monde associatif et Marie, maraîchère en agriculture bio qui essaie désespéremment de récupérer son enfant resté au Mali.

Extrait du documentaire "En avoir ou pas" : Marie en rendez-vous avec Stéphane Le Foll au Mans.

Nous avons pris des nouvelles de la situation de Marie, Céline Thiou nous confie : "Marie a rencontré Stéphane Le Foll, alors député de la Sarthe, en novembre 2017, nous pensions (naïvement) Pascale Moulévrier et moi que Boubakar, le fils aîné de Marie, l’aurait rejoint en France bien avant la diffusion du film. Ce que Marie a accompli dans sa ferme, la qualité de ses produits, la hausse significative de ses revenus, l’embauche de personnel (dorénavant deux personnes), paraissaient des arguments irréfutables et répondaient au-delà des exigences formulées. Pourtant la demande de Marie a encore été rejetée par la Préfecture. Depuis cette date, deux nouveaux recours ont été envoyés et sont restés sans réponse. Le délégué du défenseur des droits suit le dossier mais n’obtient pas non plus de réponse. Avec Marie, nous sommes de plus en plus nombreux à nous demander comment cela est possible, pourquoi cela est possible. Comment se fait-il que Boubakar ne soit pas ici avec sa mère ?"
Des questions bien naturelles face à la situation de Marie.

On se met à table

Ce travail d'enquête se termine par un repas chez la sociologue. Une rencontre pour permettre à tous les protagonistes de se "mettre à table", l’occasion d’une prise de parole réflexive autour de la question de l’argent et de l’expérience du film.

►Pascale Moulévrier est sociologue à l’université. Elle travaille depuis une vingtaine d’années sur les questions économiques et s’intéresse notamment aux usages sociaux de l’argent.
►Céline Thiou , réalisatrice, metteur en scène et comédienne, réalise son premier documentaire, "l’Attrape-Temps" en 2002, depuis plusieurs films se sont succédés dont "Signer la vie" ou encore "Sales gosses".

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité