La France en vrai !

La part de rêve
Logo de l'émission La France en vrai !

DOCUMENTAIRE. Vertige, un film de Nicole Zeizig

Vertige de Nicole Zeizig / © À Perte de Vue - Les Films du Tambour de Soie
Vertige de Nicole Zeizig / © À Perte de Vue - Les Films du Tambour de Soie

Une femme qui ne croit plus à grand-chose va rencontrer l'amour. Au travers de ses voyages en train, elle apprend alors qu’elle est plus forte que ce qu’elle pensait. 

Par Florence Thibert

Revoir l'émission

Le documentaire "Vertige" réalisé par Nicole Zeizig est diffusé le lundi 11 novembre 2019 à 23.45 sur France 3 Pays de la Loire

La réalisatrice Nicole Zeizig fait le récit d'une rencontre amoureuse qui va bouleverser la vie d'une femme.
Alors qu'elle ne croit plus à grand-chose, cette histoire la ramène dans le monde des vivants après avoir vécu plusieurs deuils.

Pour raconter cet amour, le choix s'est porté sur un traitement différent du documentaire classique. Le travail de la photo, de l'image, du texte et du son prend toute son importance.


Le travail photo

Le documentaire est essentiellement fait de photos prises dans les trains, sur les quais ou dans les gares.

J'aime faire des images arrêtées qui marquent le mouvement, le voyage, l'entre deux... et je m'amuse du regard surpris de mes voisins de voyage, qui se demandent ce que je peux bien mitrailler ainsi.

Vertige de Nicole Zeizig / © À Perte de Vue - Les Films du Tambour de Soie
Vertige de Nicole Zeizig / © À Perte de Vue - Les Films du Tambour de Soie


Le travail du texte

Certaines subtilités de la langue française ne se perçoivent qu'à l'écrit. L'idée du texte à lire et non à entendre s'est donc imposée naturellement.

Si la femme dit "Comme s'ils se connaissaient. Par coeurs" on n'entend pas le "s" à la fin de coeurs. Or pour elle c'est le "s" qui traduit la fusion qu'elle évoque.

De même Nicole Zeizig veut retracer le travail d'écriture avec des erreurs de saisie, des fautes... Des séquences d'écriture sont alors enregistrées avec QuickTime Player ce qui permet de capturer ce qui se passe sur l'écran de l'ordinateur.

Son mâle de mer
correction automatique : son mal de mer
reprise correction volontaire : son mâle de mer

 

Le travail de l'image

Nicole Zeizig a travaillé avec un dessinateur pour habiller le texte. Bertrand Latouche a fait le travail de préparation graphique et France 3 Nancy la finalisation.

Je me sers du dessin et de l'animation pour enrichir ce travail photo. Toujours à l'encre de Chine, à la manière d'un Hugo Pratt.

Le résultat est un rendu en noir et blanc, graphique est stylisé.
 
 

Le travail du son

La réalisatrice veut recréer l'univers de la SNCF. Un illustrateur sonore a retravaillé les prises de son faites sur les quais, dans les salles d'attente.
 
Simone Hérault, la voix officielle de la SNCF, a même participé au documentaire. Le télespectateur se retrouve donc immergé dans l'univers des trains.


Qui est Nicole Zeizig ?

De 1987 à 1992 elle est chargée de communication au Festival International du Court Métrage de Clermont-Ferrand.

De 1994 à 2001 elle est responsable de formations à l'Ècole du Doc' de Lussas (Ardèche)

En 2001, la réalisatrice écrit son premier documentaire "Une petite cantate" sous la forme d'un essai de 26'.
Elle obtiendra le prix du meilleur film documentaire au festival Court 18 de Paris en 2002.

De 2006 à 2016 elle crée sa propore société de production Z'AZIMUT FILMS à Lyon et produit de nombreux documentaires dont "Le verrou" de Leïla Chaibi, finaliste au 35ème Grand prix international du documentaire d'auteur.
Ou encore "Sur le rebord du monde" de Hervé Drezen `étoile de la SCAM 2017.