• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Grandes marées : nos conseils pour réussir votre partie de pêche à pied

© C.François France 3 Pays de la Loire
© C.François France 3 Pays de la Loire

Les grandes marées reviennent avec, dès ce vendredi, des coefficients à 100 et 103. Une aubaine pour les pêcheurs à pied, pour autant, on ne fait pas n'importe quoi.

Par Fabienne Béranger

Un week-end de grandes marées nous attend : 100 et 103 pour les coefficients de marée vendredi et dimanche, 104 samedi.

De quoi vous donner envie d'aller gratouiller les rochers et le sable, oui, mais attention, il ne faut pas faire n'importe quoi, porté par l'euphorie de l'immensité sablonneuse et rocheuse.
La préfecture maritime Atlantique nous renvoie ainsi sur le site de l’Agence française pour la biodiversité, qui officie sous l'égide du Ministère de la Transition écologique et solidaire.
 

"Une sortie de pêche bien préparée"

L'agence précise qu'"une partie de pêche réussie c’est avant tout une sortie de pêche bien préparée. C’est aussi une sortie où l’on adopte les bons gestes de pêche et l’on profite de son environnement et du bon air".

Première condition, prenez connaissance de la météo mais aussi des horaires de marée. En effet, vous n'avez certainement pas envie de finir coincé sur un rocher à attendre les secours.
"Prévenez une personne de votre heure de retour et, si possible, équipez-vous d’un téléphone portable pour pouvoir contacter les secours maritimes au 196 ou les secours terrestres au 112", insiste l'AFB.

Très important aussi : renseignez-vous sur la zone de pêche que vous voulez cibler. Certains sites sont interdits à la pêche pour des raisons, notamment, sanitaires.

Ainsi un arrêté en date du 1er août 2019, pris par la préfecture de Loire-Atlantique, interdit "la pêche, le ramassage, le transport, le stockage, l'expédition, la vente et la commercialisation des pectinidés" en raison d'une "contamination phytoplanctonique" dans une zone qui s'étend de la Baie de la Govelle au port du Pouliguen, ainsi qu'en baie de La Baule.
 

Et sur place ?

Une fois sur votre site de pêche, déplacez précautionneusement les rochers et remettez-les ensuite dans leur position initiale.  

Imaginez que quelqu'un sorte de chez vous en laissant la porte d'entrée ouverte, ça vous agacerait, sauf que là c'est pour "préserver la biodiversité qui y est associée", les rochers "abritent de nombreuses espèces qui ne peuvent vivre exposées à la lumière du soleil. Une roche en bon état et retournée mettra environ trois ans à retrouver son état initial".

"Lorsque cela est possible préférez des techniques de pêche douces, pêche au trou ou au sel plutôt que le ratissage"
, préconise l'agence française de biodiversité, sur son site Pêche à pied loisir.

Limitez également votre pêche à ce que vous pourrez consommer en respectant également le gabarit des animaux que vous pêchez (oui, le coquillage est un animal, ne l'oublions pas).

On ne vous assomme pas avec les gabarits réglementaires, tout est ici.
 

A table, enfin, presque !

Il vous faudra, après la pêche, consommez vos coquillages et crustacés dans les 24 heures et, bien entendu, les conserver au frais en attendant.

"Faites dégorger les coquillages fouisseurs (coques, couteaux, tellines) dans de l’eau de mer propre que vous pourrez renouveler régulièrement", précise l'AFB. 
 

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus