Grève du 9 janvier : plusieurs milliers de personnes à Nantes, Saint-Nazaire et Angers contre la réforme des retraites

Une nouvelle journée de mobilisation nationale était annoncée ce jeudi en France contre la réforme des retraites. A Nantes, Saint-Nazaire ou encore Angers, la mobilisation est restée forte.

Manifestation contre la réforme des retraites à Angers, le 9 janvier 2020
Manifestation contre la réforme des retraites à Angers, le 9 janvier 2020 © France Televisions - Eric Aubron
A Nantes, un appel à rassemblement avait été lancé pour 11 heures à la croisée des trams. Plus de 10 000 personnes ont défilé dans les rues du centre-ville. Des échaufourrées entre forces de l'ordre et certains manifestants ont eu lieu aux abords de la préfecture.D'autres rassemblements étaient prévus ce jeudi matin en Loire-Atlantique, à Ancenis et Saint-Nazaire, où 2 500 personnes se sont réunies, selon les chiffres de la police.
Manif contre la réforme des retraites à Saint-Nazaire, le 9 janvier 2020
Manif contre la réforme des retraites à Saint-Nazaire, le 9 janvier 2020 © France Televisions - Myriam N'Guenor
Damien Girard est syndicaliste à la CGT Saint-Nazaire, pour lui, la manifestation de ce jeudi est l'occasion de "reprendre la mobilisation dès aujourd'hui et de l'amplifier pour augmenter le rapport de forces et pour que les 60 à 70% de Français défavorables à ce projet de réforme puissent avoir l'occasion de traduire leur mécontentement par les différentes actions que l'on va mener : moblisation, manifestation, grève".

A Angers, ils étaient 4300 manifestants selon les syndicats, 4000 selon la police. 
Les manifestants contre la réforme des retraites à Angers, le 9 janvier 2020
Les manifestants contre la réforme des retraites à Angers, le 9 janvier 2020 © France Televisions - Eric Aubron
Des manifestants, Gilets jaunes et militants anticapitalistes, sont sortis du cortège afin de se diriger ves les boutiques du centre-ville. Les commerçants ont été invités par les forces de l'ordre à baisser leur rideau. Un policier aurait été blessé, il aurait reçu une chaise de bistrot.

Deux personnes ont été interpellées. Une trentaine de manifestants se sont rendus devant le commissariat pour demander leur libération. 

Au Mans, les opposants au projet de réforme des retraites se sont donné rendez-vous en début d'après-midi avant de défiler dans le centre-ville vers la préfecture. Ils seraient environ 4 000 manifestants.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
retraites économie manifestation social mouvement social