27 millions pour le web en Loire-Atlantique

Le Conseil général lance un plan d'investissement de 27 millions d'euros destiné à généraliser le haut-débit d'ici 2015.

Alors que Nantes Métropole bénéficiera pleinement en 2020 de la fibre optique, le Conseil général de Loire-Atlantique a voté un large plan d'investissement estimé à 27 millions d'euros et qui permettra d'étendre sur tout le département l'internet haut-débit.

55 000. C'est le nombre de foyers en Loire-Atlantique qui ne bénéficient pas encore du haut-débit. Et là est tout l'enjeu de l'annonce faite par le Conseil général qui veut effacer ces "points noirs" du département qui concernent 1% de la population.

Des lacunes qui pénalisent les particuliers mais également le développement économique de ces zones "oubliées" de l'internet.

          18 millions financés par le département      

Il s'agira donc de relier les habitations éloignées des centres urbains au réseau haut-débit (notamment les communes du Pays de Retz, St-Nazaire, la presqu'île guérandaise et les alentours de Nozay et Ancenis) mais également d'améliorer le service dans l'ensemble du département. La fibre optique remplacera les traditionnelles lignes de cuivre.

Pour ce plan, le Conseil général s'engage à investir 18 millions d'euros, le reste étant financé par le Syndicat d'électrification de la Loire-Atlantique (Sydela).

          6 000 foyers resteront isolés pourtant

De la fibre optique, oui, mais pas partout. Malgré ce plan, 6 000 maisons resteront isolées du réseau haut débit départemental pour des raisons de coûts trop élevés. La solution qui leur sera proposée est celle d'une connexion par satellite subventionnée par le Conseil général à hauteur de 159 euros.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité