Cet article date de plus de 9 ans

Dany Leprince, pas de révision

Affaire Leprince: la CEDH juge la requête contre la France irrecevable

La Cour européenne des droits de l'Homme a jugé irrecevable la requête de Dany Leprince contre le refus par la justice française de réviser son procès et sa condamnation à perpétuité pour un quadruple meurtre en 1994 dans la Sarthe.

La requête a été écartée lors de son examen par un juge unique le 14 février car elle était "manifestement irrecevable", a indiqué le greffe de l'instance judiciaire européenne, sans pouvoir donner plus de précision car la décision n'est pas motivée à ce stade de la procédure.

La décision a été notifiée le 20 mars à l'avocat du requérant, a ajouté le greffe, confirmant une information du quotidien Le Monde. Me Yves Baudelot avait saisi la CEDH en septembre 2011, arguant d'une composition "aléatoire" de la Cour de révision, jugeant cela "complètement anormal", tout comme le fait que les magistrats aient été "volontaires" pour siéger dans le dossier de Dany Leprince.

Le 6 avril, la Cour de révision avait rejeté la requête en révision de Dany Leprince contre sa condamnation à perpétuité assortie de 22 ans de sûreté. Il avait été jugé coupable en 1997 des meurtres de son frère, de sa belle-soeur, et de deux nièces de 7 et 10 ans, tués à coups de hachoir, dont les corps mutilés avaient été retrouvés le 5 septembre 1994 dans la maison familiale de Thorigné-sur-Dué dans la Sarthe.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice