La ligne Nantes Saint-Gilles au ralenti

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christophe Turgis

Les voies sont usées et la vitesse des trains doit être réduite par mesure de sécurité

Des voies fatiguées au point de mettre la sécurité des trains et de leurs voyageurs en péril, sur la ligne de Nantes à Saint-Gilles-Croix-de-Vie les consignes de sécurité nécessitent de revoir les horaires.

La vitesse des trains est désormais réduite entre Challans et Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Précisément limitée à 60 km/h au lieu de 90 sur 20 km entre Sainte-Pazanne et Machecoul. Les rails et les traverses qui les relient sont mal en point, et RFF a pris cette décision pour maintenir un niveau de sécurité optimal. En attendant... d'hypothétiques travaux de renouvellement !

Conséquence, puisque la vitesse baisse, les temps de parcours s'allongent. Et pas qu'un peu. De 7 à 8 mn selon les trains.

Les horaires du matin sont avancés comme suit :

Le départ de 5 h à 4 h 51, celui de 5 h 42 à 5 h 34, de 6 h 31 à 6 h 24, de 7 h 30 à 7 h 22, de 9 h 53 à 9 h 45, 12 h 27 à 12 h 19.

L'après-midi, les trains au départ de Saint-Gilles sont supprimés les rames partiront de Challans. La correspondance étant assurée jusqu'à Challans par car.

Le départ de 14 h 24 est avancé à 13 h 40, ensuite départs à 15 h 35, 16 h 30 et 18 h 20.

Le conseil régional en colère

Jacques Auxiette, le président du Conseil Régional des Pays de la Loire, qui a la responsabilité des transports ferroviaires locaux, ne décolère pas. "C'est un nouveau coup porté aux usagers de la ligne Nantes-St-Gilles, victimes une nouvelle fois des carences des opérateurs". Car depuis la réfection de la partie de la ligne entre Rezé et Sainte-Pazanne, les voyageurs ont dû subir les pannes à répétition du nouveau système de signalisation.

Et de préciser avec Gilles Bontemps le vice-président en charge des transport : "la qualité du service rendu aux usagers est aujourd'hui moins bonne qu'avant la 1ère phase de travaux, d'un coût de 51 millions d'euros, dont 17 financés par la région". Et d'ajouter que le Conseil Régional avait raison de vouloir réaliser la totalité du chantier en une seule fois.

Une modernisation en projet

Du côté de RFF on reconnait volontiers que des travaux de modernisation devront être entrepris. Le renouvellement de la voie (rail, ballast et traverses) est nécessaire pour permettre un relèvement de la vitesse de 100 à 140 km/h. Le budget de ce chantier est estimé entre 80 et 100 millions d'euros. Les études d'avant projet seront rendues l'été 2012. Sous réserve d'accord sur le financement, le chantier pourrait être réalisé en 2014, occasionnant une fermeture complète de la ligne.

Le descriptif de la ligne

- Ligne à voie unique avec tronc commun entre Nantes et Sainte-Pazanne vers Pornic

- 1 million de voyageurs annuels

- 8 aller et retour et retour entre Nantes et Saint-Gilles en moyenne par jour

- 2009 renouvellement de la voie sur 27 km (rails, traverses, ballast) entre Rezé et Sainte-Pazanne, la vitesse a été relevée de 90 à 140 km/h

- 2011 augmentation de la capacité de la ligne par la modernisation de la signalisation

lire aussi : un TER aux horaires élastiques