La Russie signe pour deux BPC

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christophe Turgis avec AFP

Longtemps espéré par les chantiers de Saint-Nazaire, la Russie a enfin signé la commande ferme de deux BPC

La Russie et la France ont signé vendredi le contrat de vente de deux navires de guerre français Mistral à Moscou, un accord controversé qui faisait l'objet de négociations depuis des mois, pour plus d'un milliard de dollars.

L'accord a été signé lors du Forum économique de Saint-Pétersbourg par des responsables du groupe de construction navale militaire français DCNS et le groupe public russe Rosoboronexport, en présence du président russe Dmitri Medvedev. Le montant du contrat s'élève à 1,12 milliard de dollars, a indiqué le ministre français du Commerce extérieur Pierre Lellouche, aussi présent à la signature. "Ce contrat est historiquement et psychologiquement une nouvelle page", a-t-il déclaré.

Le patron de Rosobornexport, Anatoli Issaïkine, a pour sa part évoqué un montant de 1,2 milliard d'euros, selon les agences Interfax et Ria Novosti. Il a indiqué que toutes les technologies voulues par la Russie seraient transférées, un sujet sur lequel achoppaient les négociations. "Ils transfèreront toutes les technologies qui étaient promises depuis le début", a-t-il dit, sans donner plus de précisions.

Paris et Moscou avaient annoncé le 26 mai, peu avant l'ouverture du sommet du G8 à Deauville, la signature d'un "accord définitif" sur la fourniture de quatre navires au total, au terme de délicates négociations sur le prix et les transferts de technologies exigés par les Russes.

Deux navires doivent être construits en France, puis deux en Russie, selon ce qui avait été convenu à Deauville.  Le sort de ces deux derniers exemplaires est censé faire l'objet d'un accord ultérieur, selon une source russe citée par Ria Novosti.

Cette vente a suscité des critiques de la part de Washington ainsi que de voisins de la Russie comme les pays baltes ou la Géorgie. C'est en effet la première fois qu'un pays membre de l'Alliance atlantique doit livrer du matériel militaire "sensible" à Moscou.

Long de 200 m et jaugeant 21.600 tonnes, le bâtiment de projection et de commandement (BPC) Mistral est capable de transporter des hélicoptères, des chars et des centaines d'hommes.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité