• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Les départementales restent à 90 km/h sauf 3 exceptions

Le 80 km / h réservé à 3 départementales à titre d'expérience. / © Darek Szuster / MAXPPP
Le 80 km / h réservé à 3 départementales à titre d'expérience. / © Darek Szuster / MAXPPP

Le gouvernement a décidé d'expérimenter sur 3 départementales particulièrement dangereuses la vitesse limitée à 80 km / h. "Le gouvernement préfère limiter l’expérimentation plutôt que la vitesse par peur de l’impopularité." commente Jehanne Collard, avocate des victimes de la route

Par Xavier Collombier

90 partout sauf ...

Bernard Cazeneuve le Ministre de l'intérieur a présenté ce matin sa mesure phare devant le Conseil National de la Sécurité Routière, la vitesse sur départementales passe de 90 km/h à 80 km/h. Partout ? Non, le gouvernement opte pour l'expérimentation. 3 départementales particulièrement accidentogènes et trois départementales seulement ont été retenues.
  • 23 km de la Route Centre-Europe Atlantique dans l'Allier.
  • 13 km de la nationale 57 en Haute-Saône.
  • La nationale 7 entre Tain-l'Hermitage et Valence.

Réactions

"Oui, c’est une mesure impopulaire. Comme l’ont été les radars automatiques il y a dix ans ou les premières limitations à 90 km/h, il y a quarante ans. Mais ces mesures là sauvent des vies. Les cris du lobby automobile ne me feront pas changer d’avis. « Quarante millions d’automobilistes » raisonne avec un chronomètre à la place du cœur. Il me suffit de voir, chaque jour dans mon cabinet, les dégâts d’un choc à 90 km/h sur un corps, le crâne d’un enfant, sur une vie, une famille. Que pèsent, en face de ce risque là, une ou deux minutes perdues sur un trajet quotidien ?" réagit l'avocate de l'association des victimes de la route dans un communiqué, Jehanne Collard.

De son côté l'association 40 millions d'automobilistes dénonce sur son site et sa page Facebook : "Au sein du Conseil de la prévention routière, dont 40 millions d'automobilistes fait partie, le climat s'est extrêmement tendu parce qu'il y a quelques aigris qui se sont mis dans la tête d'imposer le 80 km/h : c'est une tentative de putsch."
Au regard de l'échange vif entre les pros et les opposants au 8O km/h sur départementales, la décision du ministre de refuser la généralisation de la mesure, apparaît clairement comme un revers pour les partisans d'une sécurité routière renforcée.

Bernard Cazeneuve reste opposé à la généralisation de la baisse des limitations de vitesse à 80 km/h, certains membres...

Posted by 40 millions d'automobilistes on lundi 11 mai 2015




A lire aussi

Sur le même sujet

Hellfest 2019 : retour sur la conférence de presse de Ben Barbaud

Les + Lus