Les éoliennes en Pays de la Loire : vent d'espoir ou de discorde ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Murielle Dreux
Terrestres ou marines, les éoliennes n'ont pas toujours le vent en poupe
Terrestres ou marines, les éoliennes n'ont pas toujours le vent en poupe © France Télévisions

Il y a de l'orage dans l'air entre les pro-éoliens et les opposants. Qu'il soit terrestre ou en mer, l'éolien est devenu un sujet d'actualité qui fait polémique. Qu'en est-il dans les Pays de la Loire ? Enquêtes de région, éolien : vent d'espoir ou de discorde ? Voir ou revoir l'émission.

Si le vent est bien une source d'énergie, les éoliennes sont loin de faire l'unanimité.

D'un côté, les opposants aux parcs éolien fourbissent leurs arguments à grand coup de chiffres et statistiques sur les nuisances qu'elles suscitent. De l'autre, les pro-éoliens démontrent les atouts environnementaux de cette énergie verte. Entre les deux, les politiques, qui s'approprient ce sujet polémique à quelques mois de l'élection présidentielle.

Dans les Pays de la Loire, il n'est pas rare de voir tourner les pales des éoliennes dans le paysage. Et pour cause, la région compte actuellement 139 parcs éoliens terrestres. Elle est en passe de devenir la première région française dotée d'un parc éolien marin.

Mathieu Guillerot et les équipes de France 3 Pays de la Loire sont allés prendre l'air, à la rencontre d'opposants, partisans, médecins et universitaires pour répondre à toutes les questions que l'on se pose sur l'éolien. Est-il nuisible pour la santé ? Permet-il réellement d’améliorer l’environnement ? Pourquoi le sujet est-il si polémique ?

Pas d'éolienne dans mon jardin !

Rencontre à Tigné dans le Maine-et-Loire avec Bernadette Kaars, vice-présidente de la fédération environnement durable.

Pour cette habitante d'un joli corps de ferme, à proximité d'un château classé, les 4 éoliennes installées à 800 mètres de son jardin sont un fléau. Et ce ne sont pas les membres de son association qui diront le contraire. Pour eux, les éoliennes sont porteuses de nombreuses nuisances : bruits, luminosité, hypersensibilité.

Même s'ils ont parfois l'impression de se battre contre des moulins à vent, les opposants aux parcs éoliens veulent faire reconnaitre les méfaits des éoliennes auprès des autorités.

Mais pour Bernadette Kaars, le jeu est biaisé :

Un effet cocktail

Au-delà de l'aspect esthétique, l'aspect santé publique est au cœur des polémiques.

Nous abordons ce sujet avec le docteur Dominique Tripodi, chef du service pathologies professionnelles et environnementales au CHU de Nantes. 

Dans ses études, il a relevé de sérieuses présomptions concernant les effets des éoliennes sur les humains et les animaux. Il a pu observer des symptômes comme des maux de tête, des troubles du sommeil ou encore une hypersensibilité auprès de patients qui résident à proximité d'un parc éolien.

"Il n'y a pas de lien prouvé actuellement par la science entre les éoliennes et ces symptômes, mais un fort faisceau d'indices, renforcé par des pathologies détectées chez les animaux à qui l'ont ne peut pas prêter un effet psychogène ou nocébo" nous explique Dominique Tripodi.

En effet, chez les animaux, un doute subsite aussi sur l'incidence de la présence d'éoliennes dans des exploitations au taux de décès de vaches anormalement élevé, comme à Puceul en Loire-Atlantique.

Pour le docteur, il est possible de faire face à un effet cumulatif dit effet cocktail. C'est une hypersensibilté multiple : au bruit, à la lumière, au champs électromagnétique, ou encore l'intoxication aux métaux lourds et aux terres rares.

Un sujet politique

Le vent s'invite dans le tourbillon de la bataille pour les présidentielles. 

C'est au bord de la Loire, que nous avons rendez-vous avec Matthieu Orphelin, député du Maine-et-Loire, conseiller régional. L'ancien porte-parole de la Fondation pour la nature et l'homme (anciennement Fondation Nicolas Hulot), réagit vivement à l'annonce du plan France 2030 d'Emmanuel Macron : un investissement d'1 milliard d'euros sur le nucléaire contre 500 millions pour l'éolien et le photovoltaïque.

Pour lui, il faut aller plus vite et plus loin sur l'éolien et les énergies renouvelables : "La France est l'un des pays en Europe le plus en retard sur le développement des énergies renouvelables".

Notre enquête nous conduit à l'université de Nantes avec le professeur Franck Schoefs, directeur de l'institut universitaire mer et littoral. Il nous explique que l'énergie verte et particulièrement l'éolien est devenu un point de litige porté par les politiques de tout bord.

Mais, il n'y a plus le temps d'attendre, il faut voir la politique énergétique dans sa globalité, que l'on soit pour le nucléaire, les éoliennes, ou le photovoltaïque, il faut penser la production énergétique dans son ensemble.

Un parc éolien citoyen

En voilà qui ne disent pas non à l'éolien, bien au contraire.

Des habitants de Beaupréau-La Poitevinière dans le Maine-et-Loire ont décidé de dompter le vent pour produire leur propre énergie. Trois éoliennes ont été installées pour alimenter 2000 habitants, c'est ce que l'on appelle un parc éolien citoyen, et ça marche... 

L'avenir est en mer ?

Deux grands projets de parc éolien en mer vont bientôt voir le jour dans la région. En 2022, 80 éoliennes devraient être installées au large de Saint-Nazaire et en 2025, 62 éoliennes sont prévues entre Noirmoutier et l'île d'Yeu. Des projets ambitieux qui font déjà l'objet de nombreuses réactions.

Direction Saint-Nazaire, au hub logistique du futur parc des éoliennes en mer. Là, pas le choix, pour pénétrer dans cet endroit très confidentiel il nous faut revêtir la tenue (très saillante!) de sécurité. C'est là que sont entreposées les différentes parties des éoliennes qui seront bientôt assemblées en mer.

C'est au pied de ces immenses pales de plus de 70 mètres que nous attend Claire Hugues, la vice-présidente du conseil régional chargée des affaires maritimes.

Pour elle, l'éolien en mer est un vrai challenge et une opportunité réelle pour la région.

Elle rappelle que les zones en mer sont utilisées par les professionnels de la pêche : "je suis convaincue que le sujet est difficile, mais qu'il peut avancer dans la discussion. Les pêcheurs sont comme nous, ce sont des citoyens, ils sont engagés sur le fait que le mix énergétique dans notre pays doit s'améliorer. C'est leur outil de travail, donc rien ne peut se faire sans échanges aves eux".

L'éolien dans la région des Pays de la Loire est autant un challenge environnemental, économique que politique.

C'est vers l'éolien en mer que l'avenir semble se dessiner, il est présenté comme une énergie plus efficace, moins intermittente et la région est pionnière dans ce domaine, en terme d'innovation et de recherche.

Mais, ces grands projets ne pourront se faire sans concertation, sans la prise en considération de l'humain, d'où la multiplication des projets citoyens, le développement des parcs maritimes, voire l'option à développer d'éoliennes flottantes.

Reste à savoir jusqu'où le vent nous portera...

►Voir ou revoir l'émission

Également dans l’émission des reportages :

  • Les chiffres de l'éolien en Pays de la Loire
  • Bouin, bilan du 1er parc éolien de la région
  • La bataille des habitants de Jans contre le projet d'un parc de 6 éoliennes
  • Le pays de Chateaubriant s'interroge sur les nuisances des éoliennes
  • Le futur parc éolien en mer au large de St Nazaire
  • Polémique sur le projet d'éoliennes offshore à l'île d'Yeu 

Enquêtes de région, éolien : vent d'espoir ou de discorde ? c'est à voir mercredi 10 novembre à 23h20 sur France 3 Pays de la Loire.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.