Cet article date de plus de 4 ans

Ligue 1 : le FC Nantes corrigé par Metz (0-3)

Le FC Nantes s'est lourdement incliné à domicile ce dimanche après-midi face à Metz (0-3). Mevlut Erding, l'attaquant messin, a inscrit un triplé. 
© MaxPPP
Les Nantais viennent de perdre leur troisième match consécutif. Ce dimanche, à l'occasion de la quatrième journée de Ligue 1, les Canaris ont été dominés par le promu Metz et son attaquant Mevlut Erding.

Le turque a inscrit un premier but à la 18ème minute en reprenant magnifiquement un centre en rentrait de Nguette (0-1).

L'ancien joueur de l'EA Guingamp s'est offert un doublé grâce à une reprise de volée du gauche suite à un ballon mal repoussé par Riou (0-2, 45'). 

L'attaquant messin a scellé la victoire des Grenats en transformant un penalty en fin de rencontre (0-3, 78').

Plus que le résultat final, c'est l'impression d'impuissance laissée par Nantes et l'absence de véritable sentiment de révolte qui a frappé chez les locaux. La pauvreté du jeu offensif nantais reste le principal problème de cette équipe, qui n'a marqué qu'un seul but en quatre matchs de championnat. Nantes possède la pire attaque de Ligue 1 et pointe à la 18ème place.

Nantes va maintenant devoir réagir très vite s'il veut éviter la crise et de préférence dès la semaine prochaine chez l'autre club promu et lorrain de Ligue 1, Nancy, qui a signé son premier succès samedi à Lorient (0-2), lanterne rouge du championnat.

Les déclarations des coachs : 

Philippe Hinschberger (entraîneur de Metz) : "On a réussi à faire pratiquement ce que nous voulions faire, en l'occurrence un bloc solide, s'appuyer sur la vitesse de nos attaquants, du moins de nos deux extérieurs (Sarr et N'Guette), se montrer efficace. On n'a pas pris de but, c'est la soirée top mais ce n'est pas tout le temps comme ça. Mevlut (Erding) n'est pas un inconnu. Il n'a pas de concurrence, il joue. On est toujours heureux d'avoir un avant-centre qui marque des buts et un gardien qui n'en prend pas. C'est un très bon début de saison, mais ce que j'ai envie de retenir, c'est que ce soir, nous sommes en progrès, dans beaucoup de domaines: défensif, dans l'agressivité, dans la récupération du ballon, dans le jeu vers l'avant... Personne n'attendait Metz sur le podium, nous pas davantage, tout ça ce sont des matches qui se succèdent, chaque jour suffit sa peine, on prend les points, on ne les a pas volés".

René Girard (entraîneur de Nantes) : "C'est une humiliation. Je ne suis pas particulièrement habitué à ce genre de réactions, c'est même l'une des premières fois que je le vis. En football, on pense avoir tout connu et puis ce n'est pas le cas... De vivre une soirée comme cela, de prendre trois buts à la maison et de vivre une telle soirée. (C'est) beaucoup de déception, car ou l'on s'est vraiment trompé ou c'est un accident. Dans le jeu, (Metz) est une équipe qui a eu deux ou trois occasions et nous en met deux, nous achève juste avant la mi-temps... On n'a pas été capable de produire autre chose, je me mets dans le lot. J'ai essayé de changer un peu tactiquement mais cela n'a pas été mieux ! Aujourd'hui, il n'y a pas que le côté offensif, au milieu également nous avons été en dedans. Ça fait notre troisième match sans victoire. Ça interpelle tout le monde, moi le premier".

 

La feuille de match :
Arbitre: J. Miguelgorry

Buts:
Metz : Erding (18', 45'+3, 78' s.p.)

Avertissements:
Nantes : Vizcarrondo (76')
Metz : Sarr (24'), Nguette (26'), Cohade (58'), Milan (65')

Les équipes:
Nantes : Re. Riou (cap) - Dubois, Walongwa, Vizcarrondo, Lucas Lima - Rongier (Aristeguieta 78'), Gillet, Harit - Thomasson (Thomsen 46') - Bammou, Stepinski (Sala 63')
Entraîneur: René Girard

Metz : Didillon (g) - Rivierez (Balliu 74'), Milan (cap), Falette, Signorino - Nguette (Jouffre 40', Diallo 56'), Mandjeck, Cohade, Doukouré, Sarr - Erding
Entraîneur: Philippe Hinschberger
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
fc nantes football sport fc metz