Loire-Atlantique : Deux jeunes font le tour de France à vélo, leur but trouver des lieux d’exposition pour les artistes

Sur la route, à vélo, pour un tour de France particulier.
L’idée est de mettre en relation des artistes et des lieux ouverts au public, partout en France. Le constat est simple beaucoup d’artistes ne trouvent pas de murs pour montrer leur travail.

Les fondateurs d'Alix, Victor (à gauche) et Quentin (à droite) sur la côte sauvage à Batz-sur-mer
Les fondateurs d'Alix, Victor (à gauche) et Quentin (à droite) sur la côte sauvage à Batz-sur-mer © Alix.

Voilà un mois que leur tour de France à vélo a commencé, il leur reste encore trois mois pour terminer ce périple vers la mi-octobre. Aujourd’hui, ils sont au Pouligen. 

Victor Mazel, 25 ans, est originaire d’Orléans et Quentin Raynaud, 27 ans, de Nantes. Diplômés d’école de commerce, ils ont tous les deux déjà travaillé, mais ils se lancent maintenant dans une nouvelle aventure. Ils ont créé le site internet Alix. , une association loi 1901, d’intérêt général,  pour mettre en relation les artistes et les lieux pour exposer leurs créations.
 

Une idée simple

"On veut rapprocher la population de l’art, on avait une de nos amies en commun qui est très talentueuse qui n’arrivait pas à exposer ses œuvres, nous avons voulu l’aider." Victor poursuit, "Un jour nous avons démarché des restaurants et dans la journée nous avons trouvé un restaurant qui était d’accord pour l’exposer. Elle était tellement contente que l’on s'est dit qu’on pourrait le faire pour d’autres artistes"
 
Sophie Nunez, la première artiste de la galerie et l'amie grâce à qui l'aventure a commencé.
Sophie Nunez, la première artiste de la galerie et l'amie grâce à qui l'aventure a commencé. © Alix.


Victor et Quentin se lancent alors dans cette aventure, ils veulent changer et transformer le cadre de diffusion des oeuvres d’art sur le territoire, recréer du lien vers de nouveaux publics en proximité, pour  tous les artistes peintres, sculpteurs, photographes ou illustrateurs.
 

Le constat

"Le premier constat est que les galeries d’art exercent des prix exorbitants, ils prennent entre 50 % et 70 % du prix de la vente des œuvres, donc nous ça nous a choqué, on a voulu créer quelque chose de beaucoup moins cher pour les artistes", explique Quentin.

L'association Alix se propose d’exposer les artistes gratuitement et de prendre 20 % de commission sur chaque vente. L’inscription et la communication autour de l’exposition est gratuite pour les artistes et les lieux qui accueillent les exposants, l’assurance de l’exposition pouvant être même pris en charge par l’association.
Le parcours à vélo de Victor et Quentin à la rencontre d'artistes et de lieux pour accueillir les expositions
Le parcours à vélo de Victor et Quentin à la rencontre d'artistes et de lieux pour accueillir les expositions © Alix.


Comment dénicher des lieux et des artistes

"Nous on est à vélo et on se renseigne sur les ateliers ouverts dans chaque ville, " Quentin poursuit, "on demande si on peut passer et on fait des petits articles sur eux, des petites interviews pour les connaitre et les faire connaître et on met ça sur nos réseaux sociaux" .

Tous les lieux qui peuvent accueillir des oeuvres d’art, Victor et Quentin nous liste : "Des hôtels, des restaurants, des boutiques des châteaux, des hippodromes, tous les lieux où les gens vont circuler, des salles dans des villes, des églises, tous les lieux où les murs sont vacants, nous on va permettre aux artistes d’exposer là."

"C’est toujours les mêmes personnes qui vont dans les galeries d’art, les autres personnes n’ont pas accès à ça, elles n’osent pas entrer dans les galeries d’art et vont plus rarement dans les musées" explique Quentin, un des deux fondateur d'Alix, "L’idée, c’est de mettre de l’art dans le quotidien des gens, dans les restaurants, les hôtels, les boutiques, des lieux où tout le monde va."

Pas de sélection entre les artistes confirmés et les artistes émergents, tous les artistes peuvent exposer, après c’est le lieu qui choisit l’artiste qu’il veut exposer.

 

Le "BlaBlaCar de l’art"

L'association Alix souhaite rapprocher les artistes et avec les habitants de proximité, les artistes sont souvent peu connus dans leur propre ville. Du circuit court en quelque sorte, mais pas uniquement, car des artistes peuvent exposer dans la France entière.

Victor nous parle de leur site en ligne : "Alix n’est pas une simple galerie d’art en ligne, puisque l’on est les premiers à proposer ce type de plate-forme qui,  à la manière d’un "Blablacar de l’art", permet aux artistes de trouver des lieux d’exposition. En général les autres galeries d’art en ligne ne rendent les œuvres visibles que sur la toile, nous nous proposons d’exposer physiquement et de toucher un nouveau public."
 

Pauline Bardou vient d’ouvrir un Bar Brunch Lunch, le "Bar n’ Co" situé à Angers. Elle a choisi Alix-Expo:

"C’est vrai que l’on a toujours voulu apporter ce petit concept artistique dans le café que l’on voulait ouvrir, c’est vrai que l’on a eu de la chance de tomber sur Victor d’ Alix-Expo et je me suis dit pourquoi pas c’est l’opportunité ! Nous on a envie de mettre en avant des artistes qui veulent s’exprimer et s’exposer à la fois gratuitement et partager ce petit côté artistique avec nos clients" Pauline continue, "On a pas choisi encore les artistes, c’est tout frais encore ! Nous on est prêt à exposer tout le monde que cela soit de la peinture abstraite ou de la sculpture, peu importe ! Artiste, ce n’est pas un métier facile, si on peut leur donner un coup de pouce, c’est avec plaisir ! "
 
Le "Bar n' Co" à Angers va accueillir sa première exposition
Le "Bar n' Co" à Angers va accueillir sa première exposition © Pauline Bardou


À vos agendas, la première exposition est prévue, sans doute, pour le mois d’août. 


Don sur une plateforme en ligne

Pour financer leur projet, une cagnotte sur une plateforme de financement participatif : ICI
Quentin et Victor soulignent que toutes les aides sont importantes pour eux, même deux euros et rappellent qu’un don sur la plateforme est défiscalisé à hauteur de 70%, Il reste un mois pour financer ce projet.   


A ce jour, Quentin et Victor on démarché 250 lieux potentiels d’exposition, rencontré 50 artistes et 12 expositions en cours entre Paris et Angers
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
art culture réseaux sociaux société économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter