• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Assises de Nantes : réquisitoire dans le procès de de Yann Marchand

© Olivier Quentin
© Olivier Quentin

30 ans de prison dont 20 ans de sûreté, déchéance de ses droits parentaux c'est ce qu'a requis l'avocate générale contre Yann Marchand. A l'issue de son procès ouvert le 25 juin dernier devant la cour d'assises de la Loire-Atlantique. Le verdict est attendu ce lundi soir 2 juillet..  

Par Evelyne Jousset

Yann Marchand est accusé d'avoir planifié son crime en ce mois d'Avril 2015, pour vivre avec sa maîtresse. Lui, il évoque une dispute qui aurait mal tourné. Pourtant depuis son arrestation trois mois après la disparition de sa femme, Céline Sablé Marchand, il avait avancé plusieurs versions des faits. Des contradictions que durant ce procès la présidente de la cour a essayé de démêler.  
 

Depuis une semaine 19 témoins et 5 experts ont défilé à la barre, mais aussi 4 avocats et 12 parties civiles, parmi lesquels de nombreux membres de la famille de la victime. 
 
 
Au dernier jour du procès, Dominique Le Mée et Olivier Quentin étaient sur place. Avant la plaidoirie de la défense cet après-midi, un dernier expert a alourdi l'image de Yann Marchand, en le qualifiant de "pervers".

Sur le même sujet

Nantes : le samedi 6 avril 2019, la vidéo de manifestants pris au piège d'une "nasse" fait polémique

Les + Lus