Hellfest 2016 : 5 questions à... Hangman's Chair

© Léo KS
© Léo KS

Se retrouver sur la même affiche que Black Sabbath quand on a toujours donné dans le hardcore et le doom metal ne se refuse pas. Les bourreaux d'Hangman's Chair seraient même du genre à lever toutes les peines capitales pour fêter cette bonne nouvelle. Interview express...

Par Eric Guillaud

Formé en 2005 du côté de Paris, les Hangman's Chair se font un nom dans la communauté metal avec leur album "Hope///Dope///Rope" sorti en 2012 et fraîchement réédité. 

Mais leur actu du moment, c'est une quatrième galette intitulée "This is not supposed to be positive" et une tournée qui les a pas mal baladé depuis fin mars, en France mais aussi en Belgique et aux Pays-Bas.

Pour ceux qui reviendraient d'un stage longue durée d'aquagym du côté de la Croisette, Hangman's Chair c'est ça...
HANGMAN'S CHAIR "DRIPPING LOW" OFFICIAL VIDEO

Quel effet de jouer au Hellfest ?

Julien (guitariste et co-fondateur du projet). C’est la deuxième fois qu’on y joue, la première remonte à 2011. C’est à chaque fois un honneur de jouer au Hellfest. C’est devenu un des plus gros événements metal en Europe, il y a autant de têtes d’affiche que de groupes plus underground et pour nous qui avons plutôt un public d’initiés mais surtout assez restreint, c’est une vraie chance d’y participer. Quand même, voir son nom sur la même affiche que Black Sabbath, ça fait quelque chose.

Quel est le groupe, l’album ou le morceau qui vous a donné envie de jouer de la musique ?

Julien. Plus qu’un morceau, un album ou un groupe, c’est toute la scène Hardcore 90's (tels que Sheer Terror, Only Living Witness, Section 8, Confusion, Integrity...) qui nous a donné envie de jouer mais surtout de continuer à jouer et de, 20 ans plus tard, toujours être là. Au-delà de la musique, il y a un état d’esprit, la culture «Do It Yourself», où on a toujours tout fait par nous-même et pour nous-même, c’est ce que cette scène nous a appris. Parce qu’à un moment, ta musique évolue mais ton état d’esprit doit rester le même.

Quel est le concert de metal qui a marqué votre vie pour l’éternité et au-delà ?

Julien. Un de mes premiers concerts, Madball au Rex Club en 94. J’avais déjà assisté à d’autres concerts mais là c’était différent, j’ai eu l’impression de rentrer dans un cercle fermé. J’avais 14 ans à l’époque et besoin de sensations fortes, c’est exactement ce que je recherchais.

Quelle est la chanson stupide qui reste coincée dans votre tête et vous fait honte ?

Julien. En ce moment, j’ai une chanson de PNL dans la tête mais je n’en ai pas du tout honte.

Pour vos projets d’avenir, vous choisissez l’enfer ou le paradis ?

Julien. Une prochaine vie, je crois en la réincarnation.

Merci Julien, merci Hangman's chair

Hangman's chair jouera samedi 18 juin à 11h40 (Valley)
Plus d'infos sur le groupe ici

Mon Hellfest à moi : paroles de festivaliers

Dans la vraie vie, ils sont juriste, étudiant, chef de rayon, inspecteur qualité, intérimaire, mais au Hellfest, ils sont surtout métalleux et métalleuses. Avant de les retrouver tous à Clisson du 17 au 19 juin, ils nous parlent avec leurs mots de leur passion pour le festival de musiques extrêmes... Un grand format à retrouver ici

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

L'éléphant de Nantes en maintenance

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne