Contournement SNCF du site industriel de Donges, en Loire-Atlantique : le point sur cet énorme chantier

Les préparatifs du chantier sont pratiquement terminés. L'aménagement de la voie SNCF qui doit contourner les entreprises classées Seveso de Donges, en Loire-Atlantique, débutent. La livraison de la nouvelle voie ferroviaire est prévue pour la fin 2022. Visite de ce chantier hors normes.

Débuté fin 2019, le chantier de contournement SNCF de la zone industrielle de Donges va se poursuivre jusqu'à fin 2022
Débuté fin 2019, le chantier de contournement SNCF de la zone industrielle de Donges va se poursuivre jusqu'à fin 2022 © France Télévisions Olivier Quentin
Après l'explosion de l'usine AZF qui avait fait 31 morts et des milliers de blessés le 21 septembre 2001 à Toulouse, l'Etat avait travaillé sur des plans de prévention des risques technologiques.

Le cas de la zone industrielle de Donges, entre Nantes et Saint-Nazaire traversée en son cœur par la ligne SNCF Nantes-Le Croisic était ressorti comme une question à traiter. 
 
Le site est né lors de la première guerre mondiale, du besoin de fournir le front de l'est en carburant via un pipeline et en troupes alliées et munitions via  la voie ferrée.

Plusieurs industries liées au stockage ou au raffinage de produits pétroliers viendront s'y installer et développer leur activité. Trois sont aujourd'hui identifiées comme "sites Seveso seuil haut", c'est à dire à haut risque : Total avec son usine de raffinage, le site emplisseur de Gaz de Pétrole Liquéfié (UGI ex-Antargaz) et le site de stockage de carburants (SFDM). 

Près de 60 trains dont des TGV traversent quotidiennement la zone industrielle de Donges. On ne pouvait plus nier les risques que ce voisinage représentait.
 

150 millions d'euros 

En 2008, l'Etat commence à élaborer le projet de déviation de la voie SNCF pour contourner la zone industrielle de 350 hectares. Progressivement, collectivités locales, industries, chambre de commerce et associations d'habitants ou de protection de l'environnement sont associées au projet. On évoquera plusieurs scénarios pour finalement adopter celui d'un contournement nord de la zone. Coût total : 150 millions d'€ partagés par l'Etat, Total et les collectivités concernées. 

voir l'animation réalisée par SNCF Réseau
 C'est SNCF Réseau qui assure la direction de cet immense chantier qui comprend voies routières, infrastructures ferroviaires, aménagements paysagers, parking, création de zones pour les espèces protégées et compensations liées aux impacts environnementaux du projet. Une douzaine d'entreprises agissent en sous-traitance. 

► Le calendrier des travaux tel que présenté par la communication de SNCF Réseau :
© SNCF Réseau
En cet été 2020, la préparation de cet immense chantier se termine. Les entreprises installées sur les deux anciennes zones d'activité traversées par la nouvelle voie ont été déménagées au nord de la commune, sur la ZAC Six Croix II. Les bases-vie des entreprises intervenantes ont été aménagées. Le chantier proprement dit peut commencer, avec la réalisation des 4,5 km de voie ferrée, d'une nouvelle halte (gare) plus près du bourg et des infrastructures routière (voies, ponts et ronds-points) qui permettront à la RD100 de passer par dessus la nouvelle voie SNCF et de desservir la raffinerie, la nouvelle ZAC 6 Croix II et les infrastructures portuaires.

voir le début du chantier de réalisation de la nouvelle voie SNCF au nord du site classé Seveso.Un chantier hors normes par sa taille mais aussi par ses difficultés. Pour réaliser la voie sur laquelle seront posés les rails, il faut prévoir des matériaux qui permettront d'amortir les vibrations et diminuer la pression sur le sous-sol, car, en certains endroits (voir la vidéo ci-dessus) des pipelines de gaz ou de pétrole passent à quelques mètres de profondeur.

D'autres difficultés viennent de la proximité immédiate de sites classés Seveso. Les entreprises intervenantes doivent respecter des consignes de sécurité. Exemple : leurs véhicules doivent être parqués de telle manière à faciliter une évacuation rapide. Des détecteurs de fuite de gaz ont été posés.
 

"La cohabitation avec les travaux ne sera pas simple."

En d'autres endroits, le chantier se fait en concertation avec les riverains, notamment au nord-est de la commune, dans la zone de la Megretais. "On a une attention toute particulière pour les riverains, explique Meven Bouvet, le directeur du projet à SNCF Réseau. On sait que la cohabitation avec les travaux ne sera pas simple." A proximité de ce quartier, les travaux les plus bruyants se font donc en journée.
Meven Bouvet, directeur du projet représentant le maître d'ouvrage SNCF Réseau
Meven Bouvet, directeur du projet représentant le maître d'ouvrage SNCF Réseau © France Télévisions Olivier Quentin

Des riverains qui devraient être également protégés du bruits et des risques. 

"On va créer des merlons paysagers et acoustiques pour protéger les riverains des circulations ferroviaires et routières, explique encore Mervent Bouvet. D'autres merlons protégeront aussi la population d'une surpression en cas d'accident Seveso."
 

"On est tenu de compenser les zones impactées"

Et puis, il y a aussi les mesures liées à la protection de l'environnement. "On est sur de nombreuses zones humides, rappelle Merven Bouvet. On est tenu de compenser par un facteur 2 les zones impactées." Le projet prévoit donc de recréer à proximité des zones sensibles détruites, de nouvelles zones afin que le biotope (oiseaux, batraciens, lézards) s'y installe. C'est ainsi que des mares, des pierriers, des prairies humides vont être créés. Il y aura également un bâtiment à chiroptères, c'est à dire un abri pour chauves-souris qui a été conçu en collaboration avec la LPO.
 
La zone humide des Magouëts va être détruite par le chantier de contournement SNCF. Elles sera recréée à proximité.
La zone humide des Magouëts va être détruite par le chantier de contournement SNCF. Elles sera recréée à proximité. © France Télévisions Olivier Quentin
Un lieu dangereux, sera éliminé, du fait de ces travaux : le passage à niveau 368, au nord-est de Donges. Non seulement ce tronçon n'existera plus puisque la déviation commencera plus en amont mais la traversée de la nouvelle voie ferrée se fera grâce à des ponts.
Le passage à niveau 368 à Donges n'existera plus, la route traversera la nouvelle voie ferrée par des ponts.
Le passage à niveau 368 à Donges n'existera plus, la route traversera la nouvelle voie ferrée par des ponts. © France Télévisions Olivier Quentin

Si la mise en service de la nouvelle voie ferrée est attendue pour la fin 2022, elle ne le sera à cette date que pour une utilisation à vitesse réduite, le temps de faire tous les contrôles nécessaires.

La réalisation du chantier nécessitera d'ailleurs des interruptions momentanées de cette ligne à certaines dates, souvent sur des week-ends.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sncf économie transports environnement industrie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter