Déconfinement : Chris Anderson se joint aux voisins de Carquefou pour leur dernier Madison en pleine rue

C'est l'histoire d'un petit buzz. À Carquefou, pendant 2 mois, tous les soirs, ils étaient une quinzaine de voisins à danser le Madison devant chez eux pour rendre hommage aux soignants. Le 11 mai dernier, Chris Anderson, l'interpète du titre "Last night", s'est joint à eux pour leur dernière danse.

Le 11 mai, pour le premier jour du déconfinement, Chris Anderson est venu interpréter le Madison dans cette rue de Carquefou.
Le 11 mai, pour le premier jour du déconfinement, Chris Anderson est venu interpréter le Madison dans cette rue de Carquefou. © Laurent Fournel/ DR
Ça a commencé le 2 avril dernier. Habitant de Carquefou en Loire-Atlantique, Laurent Fournel met de la musique dans son jardin. L'une de ses voisines, qui prend l'apéritif dans le jardin d'à côté, lui raconte alors que le jour de son mariage, ils ont dansé le madison dans la rue. Le défi est lancé. L'enceinte passe côté rue et les deux voisins entament la première chorégraphie. Un mois plus tard, ils sont une quinzaine de voisins à se déhancher tous les soirs à 20 heures sur "Last Night", le tube de Chris Anderson. Une manière pour eux de rendre hommage aux soignants sans pour autant enfreindre les règles du confinement. Ils restent à plus d'un mètre les uns des autres. 

Chris Anderson en personne pour le dernier Madison

Une inititative qui ne passe pas inaperçue puisque Chris Anderson lui-même voit passer les images et décide de venir interpréter en personne son Madison à Carquefou. Le 11 mai dernier, premier jour du déconfinement, l'artiste, qui vit à 100 kilomètres piles de Carquefou en Vendée, tient sa promesse. Plus besoin de la sono de Laurent Fournel, c'est Chris Anderson qui met l'ambiance. 

"C'était un super moment, raconte Laurent Fournel. Il est resté une petite heure. C'était notre 40ème et dernier Madison, ça a permis de marquer le coup. Ça restera c'est sûr !"  

Une initiative qui fait le buzz

Les images du "madison de Carquefou" sont reprises par une agence de presse japonaise, diffusées par un média de Los Angeles et par Jimmy Fallon, présentateur star du "The Tonight Show" aux Etats-Unis. "On a fait le buzz involontairement et ça nous a fait rire", sourit Laurent Fournel. L'émission en question a été vue par près de 200 000 personnes. Sur les réseaux sociaux, les gens leur ont souvent reproché de ne pas respecter le confinement. Laurent Fournel le regrette. "On ne fait pas ça pour se déconfiner. Je travaille à la Semitan (ndlr : Société d'économie mixte des transports en commun de l'agglomération nantaise), ma femme est aide à domicile, ma voisine institutrice, on a aussi du personnel soignant dans la rue donc on est tous en première ligne tous les jours. C'est une façon de rendre hommage aux autres et de nous défouler après notre journée de travail."

Aujourd'hui, les voisins ont tous repris leurs horaires de travail habituels, ils ne peuvent donc plus se retrouver tous les soirs mais ils vont essayer de refaire le Madison une fois par semaine. "La solidarité continue", conclut Laurent Fournel.

Leur idée avait été reprise par des pompiers à Plouasne en Bretagne et par le personnel soignant lui-même à Nice dans les Alpes-Maritimes.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus hommage santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter