Dimanche, journée mondiale des donneurs de sang, ce samedi matin, il y avait une collecte à Savenay en Loire-Atlantique

Alors que les dons s'étaient poursuivis pendant le confinement, ils sont devenus moins nombreux depuis.  L'Etablissement Français du Sang lance un appel aux donneurs. Ce dimanche est la journée mondiale des donneurs de sang. Reportage lors d'une collecte à Savenay ce samedi matin.
Une collecte était organisée dans la salle des Mésanges à Savenay.
Une collecte était organisée dans la salle des Mésanges à Savenay. © France Télévisons Christophe François

Ce samedi matin,  près de 200 donneurs se sont succédés dans la salle des Mésanges à Savenay. Ils ont pris rendez-vous sur le site de l'EFS afin d'organiser un flux qui respecte les mesures barrières. Ces donneurs contribueront à soigner environ 600 partients.

"La situation est aujourd’hui préoccupante, annonce l'Etablissement Français du Sang, les réserves de sang sont désormais en dessous du seuil d’alerte et tout indique qu’elles continuent à baisser."

Il faut d'autant plus mobiliser les donneurs que l'été qui arrive est toujours une période où les dons diminuent. Il convient donc, alerte l'EFS, "de faire remonter le niveau de réserve et de le maintenir jusqu’au mois de septembre."

"Pendant toute la période de confinement, la mobilisation des donneurs a été exceptionnelle explique Christelle Guiral Chargée de communication à l'Etablissement français du sang Centre-Pays de la Loire. Par contre, avec la mise en place des mesures barrières, nos capacités d'accueil des donneurs ont été amoindries. Cette situation perdure avec le déconfinement et s'aggrave parce qu'avec la reprise des activités, les donneurs sont moins disponibles."

Avec le déconfinement, les besoins ont augmenté car l'activité hospitalière qui avait été reportée est reprogrammée. De plus, d'ordinaire pendant l'été, il y a une baisse de l'activité, mais cette année, elle restera importante.

 

L'état des réserves en Pays de la Loire est inférieur de 20 % à ce qu'il devrait être.
L'état des réserves en Pays de la Loire est inférieur de 20 % à ce qu'il devrait être. © France Télévisions Christophe François

"Pendant le confinement, les malades étaient toujours présents confirme Amandine Chaslerie, infirmière, avec des cancers, des opérations pour de grosses chirurgies, les accouchements difficiles. Il y a eu un peu moins d'accidents mais la consommation a baissé très peu. Heureusement, les gens étaient disponibles pour venir donner. Mais à la fin du confinement, les gens nous ont un peu lâchés. Là, les besoins sont en augmentation avec des donneurs qui sont moins présents."

Amaury est venu donner son sang avec des amis. "Je n'avais jamais eu l'occasion de le faire témoigne-t-il. Je me suis dit que c'était quelque-chose d'important. Tant qu'on peut, je pense que c'est normal. Il y a un bon accueil et une bonne ambiance."

Armelle donne régulièrement son sang qui est du groupe O négatif.
Armelle donne régulièrement son sang qui est du groupe O négatif. © France Télévisions Christophe François

Arrmelle est O négatif, donneur universel et elle est une donneuse régulière. "On a entendu le message comme quoi c'était délicat au niveau des réserves dit-elle, c'est un geste citoyen, normal, qui fait partie des gestes de solidarité qu'on peut faire. Ça ne coûte pas grand chose. Je me dis que, peut-être, un jour, moi ou un de mes proches, on aura besoin d'un don du sang. Ce jour-là, je serai bien contente qu'il y ait eu des donneurs."

Sa fllle Leila est venue avec elle. "J'aime bien venir régulièrement, dès que je peux" dit-elle.

En Pays de la Loire, 52% des donneurs sont des femmes. La moitié des donneurs ont moins de 40 ans.

La semaine prochaine, une collecte est prévue dans la Sarthe à Mulsanne le mercredi 17 juin de 14h30 à 17h30 à la salle des fêtes Edith Piaf.

► voir le reportage

 

 

Le don de sang, plasma, plaquette en Pays de la Loire
En 2019, il y a  eu 172 253 dons de sang en Pays de la Loire mais aussi 18 976 dons de plasma et 4 602 dons de plaquettes.

Chaque semaine, 3 655 dons (3 178 dons de sang, 393 dons de plasma, 84 dons de plaquettes) sont nécessaires dans la région.

Il existe six "maisons du don" en Pays de la Loire à Laval, Angers, La Roche-sur-Yon, Nantes, Saint-Nazaire et Le Mans.

De plus, 1 593 collectes mobiles ont été organisées.

Pour trouver où donner, cliquez sur : Don de sang
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société