DIRECT. Expulsions à Notre-Dame-des-Landes : “en phase avec les objectifs et la feuille de route”

Les expulsions se poursuivent sur la zad de Notre-Dame-des-Landes , le 10 avril 2018 / © LOIC VENANCE / AFP
Les expulsions se poursuivent sur la zad de Notre-Dame-des-Landes , le 10 avril 2018 / © LOIC VENANCE / AFP

Les opérations d'expulsion des occupants illégaux de la Zad de Notre-Dame-des-Landes ont repris ce mardi matin. Des blindés sont venus en renfort sur le site où les affrontements ont été plus violents que lundi.

Par Fabienne Béranger

  • 17h, le point presse de Nicole Klein, la préfète de Loire-Atlantique
"Aujourd'hui, 10 gendarmes ont été blessés, notamment par des jets de pavés et de cocktails Molotov", ​a annoncé Nicole Klein, préfète de Loire-Atlantique et de la région Pays de la Loire. Un zadiste a été pris en charge par les pompiers. La préfète reconnait que d'autres zadistes ont pu être blessés mais ne compte que celui qui a été "pris en charge par les services de l'Etat".
Côté expulsions, la préfète annonce 16 "squats" évacués depuis lundi, "ces expulsions concernent des constructions précaires". "Il y a des agriculteurs historiques qui ont le droit d'être là" ​a-t-elle souligné, "on ne touche pas au bâti"

"Nous sommes en phase avec les objectifs et la feuille de route fixés" a expliqué le général Richard Ligurey, DG de la Gendarmerie Nationale, présent aux côtés de Nicole Klein.
Les forces de l'ordre estiment à 300-350 le nombre d'opposants sur la Zad."Certains opposants sont arrivés récemment, une grande partie n'est là que pour l'affrontement", a constaté le général Richard Ligurey, "les affrontement ont été plus intenses qu'hier".
  • 14h, le point presse des zadistes
Une bonne vingtaine de porteurs de projets sur la zad sont réunis à La Rolandière. Ils viennent chacun présenter leur projet, agricole ou autre (bois, cuir). Ils expliquent qu'ils travaillent sur la zad depuis des années et affirme "avoir pris contact" avec la MSA mais que leurs demandes sont "toujours sans réponse".
Le site de La Rolandière à Notre-Dame-des-Landes, le 10 avril 2018 / © Christophe François - France 3 Pays de la Loire
Le site de La Rolandière à Notre-Dame-des-Landes, le 10 avril 2018 / © Christophe François - France 3 Pays de la Loire
Les porteurs de projet ont prévu un pique-nique ce mercredi midi sur le camp des Cheveux Blancs près des Fosses Noires.

Présente à ce point presse,  l'ACIPA a redit sa mobilisation après les expulsions sur le site des 100 Noms.

  • 12h30 : Les zadistes positionnés aux Fosses Noires s'opposent à la progression des forces de l'ordre
  • 12h20 : Le parquet général de Rennes annonce que le parquet de Nantes a ouvert une enquête pour "violences aggravées", "après les tirs de fusées anti-grêle essuyés par le l'hélicoptère de la gendarmerie nationale"
  • Le bilan de la fin de matinée
Les heurts ont été plus violents au deuxième jour de l'opération d'évacuation de la Zad. Selon la préfecture, trois gendarmes ont été blessés dans les affrontements ce mardi matin. Côté zadistes, on dénombre six blessés, dont 4 par grenades désencerclantes,
Les forces de l'ordre ont ciblé Les Fosses Noires, La Chèvrerie et les Vrais Rouges.
L'intervention sur le site de la Zad pourrait "durer jusqu'à la fin de la  semaine", a estimé le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb en évoquant une journée de mardi "forcément cruciale".
Une vingtaine de squats restent à démanteler, après les 13 qui l'ont été déjà, a-t-il précisé.
Notre-Dame-des-Landes : jour 2 des expulsions
  • 9h45, un blindé et l'hélicoptère de gendarmerie visés
Les affrontements entre gendarmes mobiles et zadistes sont de plus en plus intenses du côté des Fosses Noires. Un blindé a été la cible de cocktails molotov.
Selon le ministère de l'Intérieur, plusieurs tirs de fusée ont visé l'hélicoptère de la gendarmerie. Un tir de feu d'artifice, selon les propos d'un zadiste, recueillis par notre journaliste sur zone Eléonore Duplay.

Un premier bilan ce mardi matin fait état de six blessés côté zadistes, dont 4 par grenades désencerclantes, selon l'équipe médicale de la zad. La préfecture annonce trois blessés du côté des forces de l'ordre, un zadiste pris en charge par les pompiers, pour une blessure légère à un doigt.

  • 9h, les gendarmes mobiles reculent aux Vrais Rouges
Les affrontements durent sur le site des Vrais Rouges. "Dispersez-vous, videz les lieux" disent les gendarmes mobiles. Un blindé attend derrière la haie. Pas d’huissier en vue." écrit sur son compte Twitter notre journaliste sur place Eléonore Duplay, précisant que dans le hameau "vivaient 6 personnes et un bébé de 18 mois".
  • 8h15, Matthieu Orphelin, "le dialogue est toujours la solution"
Au micro de France Bleu Loire Océan, Matthieu Orphelin, le député LREM du Maine-et-Loire, revient sur le démantèlement aux 100 Noms. Il se dit "très interrogatif sur l'expulsion et la destruction de la ferme" estimant que "c'était un vrai projet agricole".
  • 7h30, un blindé aux Vrais Rouges
Les gendarmes mobiles poursuivent leur progression dans la Zad. Ils sont auxVraies Rouges, proche de la RD281. Tout comme lundi, lors de l'évacuation des 100 Noms notamment, les zadistes appellent aux renforts, via les réseaux sociaux.
  • 7h, début des affrontements
Peu avant 7 heures, les affrontements démarrent aux Fosses Noires avec la première charge des gendarmes mobiles et les premiers jets de lacrymo. Une petite centaine de personnes font face aux gendarmes mobiles selon Eléonore Duplay, notre journaliste sur place. Les gendarmes se dirigent également vers la Chèvrerie.
  • 6h, les gendarmes sont en place
L'opération d'évacuation des occupants illégaux de la Zad reprend ce mardi matin. Le dispositif de gendarmes mobiles a été renforcé par l'arrivée de blindés.
Un important dispositif de gendarmerie a pris place sur la RD81, où des chicanes ont été installées dès lundi soir par des Zadistes. Des barricades faites de poteaux de béton, de morceaux de bois et de fumier. Cette route, qui traverse la Zad comme la RD281, relie Les Ardillières et Vigneux-de-Bretagne.
6h20, l'hélicoptère survole l'est de la Zad. Son large faisceau éclaire la zone.
Ce lundi 9 avril, 13 "squats" ont été évacués et dix personnes expulsées.
L'opération d'expulsion a également abouti à l'arrestation de sept personnes : un mineur pour avoir jeté un pavé sur les forces de l'ordre, six personnes pour "infraction à la législation sur les stupéfiants et transport d'armes"
Un gendarme a été blessé à l'oeil par un tir de fusée de détresse, du côté des Zadistes on dénombre six blessés.

► Le récit de la 1ème journée d'expulsions

Notre-Dame-des-Landes - France 3 Pays de la Loire

Le suivi au quotidien du projet abandonné de l'aéroport du Grand-Ouest - France 3 Pays de la Loire

►Voir ou revoir notre édition spéciale du lundi 9 avril 2018

 

A lire aussi

Sur le même sujet

ITW Henri Jauver COCETA

Les + Lus