Dépistage à La Baule : 1855 volontaires se sont présentés autour du week-end du 15 août

À La Baule, la population estivale avait l'occasion de se faire dépister préventivement du 13 au 16 août. Avec une moyenne de plus de 400 volontaires par jour, l'opération a répondu à une attente. Franck Louvrier, le nouveau maire, et son équipe ont adapté la saison d'été aux risques sanitaires.
Le dépistage sans prescription médicale ni rendez-vous
Le dépistage sans prescription médicale ni rendez-vous © France Télévisions
Dans un communiqué du 18 août, la mairie de La Baule-Escoublac donne les chiffres de fréquentation du centre de dépistage Covid19 ouvert aux résidents et aux touristes le week-end dernier.

En tout, 1855 personnes se sont présentées entre le 13 et le 16 août derniers dans le cadre de cette campagne de dépistage préventif Covid19. Une initiative conjointe de la ville, de l'ARS (Agence Régionale de Santé) Pays de la Loire et de la préfecture de Loire-Atlantique.
 
Les tests étaient ouverts à tous, sans rendez-vous ni prescription médicale et intégralement remboursés par l'assurance maladie.

Jeudi : 324 tests
Vendredi : 739 tests (site La Baule-Escoublac et Le Pouliguen)
Samedi : 390 tests
Dimanche : 402 tests

Bilan et perspectives

Le maire Franck Louvrier s'est félicité de cette participation à une campagne basée uniquement sur le souhait des personnes de savoir si oui ou non, elles sont porteuses du virus de la Covid19.
L'élu a même indiqué que l'opération serait renouvelée à l'endroit du personnel communal, le dispositif est en cours d'organisation.
 

Animations adaptées

Tout en maintenant ses recommandations quant aux gestes barrière et au port du masque, la municipalité a adapté ses animations estivales et commerciales.

Ainsi, les braderies bauloises de fin de saison n'auront pas lieu cette année. Néanmoins, pour conjuguer consignes sanitaires et soutien au commerce local, une animation a été adaptée et nommée les "journées commerciales''.

Entre deux et quatre jours d'animation par pôle commercial de la commune seront proposés alternativement. Les clients profiteront de remises exceptionnelles chez les commerçants baulois qui ont bien besoin de se refaire une santé après le printemps confiné de 2020.

Ainsi les commerçants des pôles commerciaux du Casino, du marché, de l'avenue de Lattre de Tassigny ou encore Lajarrige pourront déballer dans la rue leurs articles et faire leurs affaires.

L'avenue de Gaulle, principale artère commerciale de la cité balnéaire, deviendra piétonne, le temps de l'animation commerciale, fixée du 21 au 22 août. En revanche, ni camelots ni commerçant ne déballeront leurs articles sur le trottoir, l'espace entier de l'avenue sera dédié à la déambulation avec distanciation sociale.

D'autres animations seront prévues à l'année afin de soutenir le commerce local, , tout en respectant l'arrêté municipal du 22 juillet et les consignes sanitaires en vigueur, émises par l'ARS.
A l'image de ce restaurant de plage fermé durant tout le confinement, les commerçants baulois ont manqué leur printemps et ont besoin de réussir leur saison d'été
A l'image de ce restaurant de plage fermé durant tout le confinement, les commerçants baulois ont manqué leur printemps et ont besoin de réussir leur saison d'été © C.François France Télévisions


Une équipe de veille sanitaire

C'était une promesse de campagne, Franck Louvrier, élu maire de La Baule en juin dernier a mis en place un comité municipal de veille et d'information sanitaire. En coordination avec l'ARS, ce comité sera piloté par le Dr Elisabeth Hubert, ancienne ministre de la santé et présidente de la Fédération Nationale des Etablissements d'Hospitalisation à Domicile.
  
Le comité a pour mission d'assurer la sécurité sanitaire des Baulois et des touristes, présents en nombre sur la Côte d'Amour. Le comité va analyser et diffuser de l'information vérifiée, le maire l'a annoncé dans un communiqué. 

L'idée est de ''prendre le pouls auprès de la population ''et '’d'anticiper la mise en place de dispositifs sanitaires dans la commune dans les limites de nos prérogatives et de trouver un juste équilibre entre "l’excès de précaution et les libertés individuelles", explique l’élu baulois.

Les membres de ce comité sont au nombre de huit : Annabelle Garand, Vétérinaire et adjointe à la santé, Christophe Mathieu, pompier professionnel et également adjoint au maire, Guillaume Lemaire (biologiste), Merriel Buron Nadal (médecin généraliste), et Jérôme Devoize (médecin urgentiste). Mais aussi deux pharmaciens : Patrick Bisquay et Anne Franchot. Et enfin Meriem Gasmi, infirmière libérale.

La nouvelle équipe municipale mise en place début juillet a dû immédiatement faire face à une recherche d'équilibre entre dynamique de l'économie locale et protection des personnes face à la Covid19. Un été 2020 qui marquera l'histoire de la station balnéaire.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société