Loire-Atlantique : deux plaisanciers secourus, la préfecture maritime met en garde

Publié le

Toujours s'informer des conditions météo, une précaution indispensable avant de sortir en mer. La période hors normes que nous vivons incite les plaisanciers et les pêcheurs à beaucoup de prudence.

Coup de semonce de la préfecture maritime de l'Atlantique qui alerte sur les conditions météo particulières de ces jours-ci.

"La préfecture maritime de l'Atlantique déconseille formellement aux plaisanciers et pratiquants de loisirs nautiques de sortir en mer, alerte la préfecture maritime de l'Atlantique dans un communiqué publié ce dimanche, encore au moins pour les prochaines 24h. Les épisodes orageux étant très localisés, elle rappelle l'importance de bien consulter les bulletins météos et en particulier la météo marine."

Cette dernière précision n'est visiblement pas toujours respectée par les usagers de la mer. 

Ce samedi 18 juin, d'importants moyens ont été mis en œuvre pour retrouver une embarcation de type pêche promenade, un petit bateau de plaisance. On était sans nouvelles des deux hommes partis en mer, au large du Pouliguen, dans l'après-midi.

Hélicoptère, avion, vedettes...

Dans la soirée, les deux hommes ont demandé une assistance sans être capable de donner leur position, précise la préfecture maritime de l'Atlantique.  

D'importants moyens tant nautiques qu'aériens, gendarmerie, pompiers, sont mobilisés. Cinq vedettes SNSM sont lancées à la recherche du bateau sans précisions sur la zone à privilégier, la liaison radio étant interrompue avec les deux plaisanciers.

Dans les airs, c'est un hélicoptère Dragon 26 de la sécurité civile qui fera des recherches pendant plusieurs heures, relayé ce dimanche à 2h du matin par l’avion de patrouille maritime Falcon 50. 

Finalement, en début de matinée, rapporte la préfecture maritime de l'Atlantique, "les deux plaisanciers tirent des feux de détresse et parviennent à reprendre un contact VHF avec les secours. Localisés dans le champ d’éoliennes de Saint Nazaire, le navire éolien Furore G vient leur porter assistance, relayé ensuite par une vedette SNSM qui les ramène au port du Croisic où ils sont pris en charge par les pompiers."

80 opérations de sauvetage

La préfecture maritime de l'Atlantique indique que, pour cette seule période de samedi et dimanche matin, sur la façade Atlantique et Manche, "Plus de 80 opérations ont été coordonnées par les CROSS Corsen et Etel, principalement des ruptures de mouillages, des avaries de propulsion nécessitant des remorquages ou une assistance, ou encore la mise en œuvre de moyens de sauvetage occasionnant plusieurs hélitreuillages. Ces interventions ont mobilisé de très nombreux moyens de recherche, de sauvetage et d'assistance de la SNSM, des forces armées et de la sécurité civile." 

Aucune perte humaine n'est à déplorer.

Des circonstances particulières, certes liées à un conflit entre des masses d'air chaud et froid. Mais la vigilance doit continuer d'être de mise pour les prochaines 24 heures... et avant chaque sortie en mer.