• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Loire-Atlantique : quatre morts dans l'incendie d'une maison, les volets électriques en cause ?

La maison incendiée de La-Chapelle-des-Marais, un couple de trentenaires et leurs deux jeunes enfants ont péri dans l'incendie. / © Vincent Calcagni - France Télévisions
La maison incendiée de La-Chapelle-des-Marais, un couple de trentenaires et leurs deux jeunes enfants ont péri dans l'incendie. / © Vincent Calcagni - France Télévisions

Un couple et ses deux enfants sont morts dans l'incendie de leur maison à La Chapelle-des-Marais dans la nuit du 13 au 14 juillet. La famille n'a pu sortir de son logement, un logement dont les volets étaient à moteur électrique. Les enquêteurs y voient là un début d'explication au drame.

Par GS, avec VC et AFP

Dans le neuf ou la rénovation, les volets roulants sont devenus la norme. Ils représentent 75% des produits vendus en France, et plus de la moitié sont désormais électriques.

Problème : lorsqu'il y a une coupure de courant, ils deviennent inutilisables, et provoquent des drames lors d'incendies ou d'inondations, comme par exemple en 2010 lors de la tempête Xynthia à la Faute/Mer.

Une catastrophe qui a peu fait évoluer la législation... Aujourd'hui, rien n'oblige un particulier à s'équiper d'un système de sécurité, mais chez cet installateur spécialisé, on ne donne pas le choix au client.

Comme le précise Guillaume Chatelain, technicien conseil en volets roulants : "on insiste en disant qu'il faut avoir au moins un volet à ouverture manuelle pour pouvoir évacuer la maison en cas de problèmes, tous les clients ne comprennent pas ce principe de sécurité".

Dans le drame de la Chapelle-des-Marais, le procureur de la République de Saint-Nazaire Sylvie Canovas-Lagarde, annonçait dimanche à l'AFP l'ouverture "d'une enquête du chef de recherche des causes de l'incendie".
    
"On se dirige vers une piste accidentelle tenant à des problèmes électriques", a indiqué la magistrate à nos confrères. "Vers quatre heures du matin, un voisin a entendu des cris de bébés, et d'autres cris" qui pourraient avoir été ceux du père, a souligné le procureur.

Les deux parents qui vivaient avec leur enfant de 6 ans et un bébé de quelques mois se seraient retrouvés piégés dans leur maison à cause d'un problème électrique au niveau des volets.

Selon les premiers éléments, "il y aurait eu un problème électrique, les volets n'ont pas pu s'ouvrir et ils ont été piégés à l'étage", a ajouté Mme Canovas-Lagarde.

Les détecteurs de fumée, eux, sont obligatoires, ils alertent en cas d'incendie. Certains modèles peuvent aller plus loin. Vincent Jouannet
artisan installateur propose parfois des modèles connectés. 
"Quand le détecteur de fumée se met en route, il lève automatiquement tous les volets ce qui permet d'accéder à l'extérieur." précise ce professionnel.

Une installation connectée coûte environ 500€ pour une maison, un système encore peu connu et peu utilisée.
Au contraire, un autre système se développe rapidement, il s'agit des volets roulants solaires. Eux ne sont pas reliés au tableau électrique de la maison.  En cas de coupure de courant, ils restent donc autonomes et permettent aux habitants de quitter leur maison, sains et saufs.
 

 

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus