Manifestation contre la réouverture d'une carrière : à Guémené-Penfao on se mobilise pour défendre le patrimoine naturel de la commune

Les mobilisations citoyennes pour défendre l'environnement se multiplient en Loire-Atlantique. Une semaine après la manifestation contre l'extension des carrières de Saint-Colomban, des habitants de Guémené-Penfao se lèvent à leur tour contre le projet de réouverture d'une carrière abandonnée il y a 35 ans.

C'est le genre d'endroit que seuls, ou presque, les gens du coin connaissent. Situé en plein campagne. Un petit joyau pour les riverains qui viennent s'y promener.

Le Tahun. Un grand trou d'eau bleu lagon, bordé d'arbres et de mousses, abritant une grande diversité faunistique. 

Il y a 35 ans c'était une carrière. L'activité y ayant cessé, elle a été rendue à la nature.

"Comme le Tahun est situé sur un mont, c'est comme un château d'eau naturel, détaille Jean-Luc Vrignon, riverain et défenseur du site. Elle est alimentée par sept sources" .

Cet endroit idyllique, jouxte La chapelle des lieux Saints, où passe le chemin de Compostelle, hautement prisé des randonneurs.

"Un endroit fabuleux, magnifique, un site classé", poursuit Jean-Luc Vrignon.

Seulement voilà, les randonneurs pourraient d'ici peu croiser des camions sur leur route. Beaucoup de camions.

100 passages de camions par jour

L'entreprise du BTP Pigeon, propriétaire des lieux depuis 2010, envisage d'y installer un nouveau site d'extraction de granulats et d'enfouissements de déchets de chantiers.

Le plan d'eau, qui touche une nappe phréatique, serait vidé pour recevoir 280 000 tonnes de gravats provenant de différents chantiers. Par ailleurs un autre trou serait creusé pour extraire 2,6 Millions de tonnes de granulats. 

Un projet d'exploitation qui court sur 15 ans.

"Normalement, les camions devraient faire 50 trajets par jour, ce qui signifie 100 passages de camions au quotidien. Pendant 15 ans cela signifie au bas mot 300 000 camions qui vont traverser  les villages qui entourent Guémené-Penfao. On a calculé que 20% du trafic passerait par la forêt du Gâvre, une Zone atura 2000 !"

Pour les défenseurs de cet environnement privilégié, la future probable exploitation du site "va à l'encontre  de la loi « Climat et résilience » votée le 22 août 2021 et en vigueur selon l’ordonnance du 29 juillet 2022. L’objectif principal est « zéro artificialisation des sols » prévu pour 2050".

Une décision préfectorale doit intervenir le 22 septembre qui décidera de la réouverture ou non de la carrière. Face à l'imminence de la réunion, le collectif de défense du Tahun appelait à se mobiliser ce samedi à Guémené-Penfao pour dénoncer un projet incompatible, selon eux, avec l’attrait touristique de la vallée du Don et la Chapelle des Lieux Saints

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Pays de la Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité